Actualisé 17.03.2016 à 12:03

Suisse«Je m'appelle Martullo», rappelle la fille de Blocher

En plein débat sur la réforme de la fiscalité des entreprises, Magdalena Martullo-Blocher a été prise à partie mercredi à Berne. Elle s'est énervée.

par
Christine Talos

Alors que le National a multiplié les allégements fiscaux pour les entreprises mercredi lors du débat sur la réforme de leur fiscalité, la conseillère nationale grisonne Magdalena Martullo-Blocher a été longuement mise sur le gril par ses pairs. Ceux-ci ont notamment cherché à savoir quels avantages la patronne d'EMS Chemie et fille de Christoph Blocher en retirerait, rapporte jeudi «Blick» sur son site internet.

Pendant un long moment, la politicienne UDC, nouvelle élue à Berne, est restée stoïque jusqu'au moment de la question du conseiller national socialiste bâlois Beat Jans, qui l'a abordée en commençant maladroitement sa question par un «Madame Blocher...» L'interpellée a alors vu rouge et lui a répliqué durement: «Je m'appelle Martullo», provoquant des murmures étonnés dans l'hémicycle. Le socialiste a lui-même été déstabilisé par le ton de la réponse et a mis quelques secondes pour poser sa question.

Sa question était de savoir combien la milliardaire payait d'impôts. Une demande qui rejoignait celles d'autres conseillers nationaux qui voulaient eux aussi savoir combien la fille de Blocher, actionnaire principale d'Ems, versait d'impôts au canton de Zurich. Magdalena Martullo-Blocher a alors répondu qu'elle versait environ 15 millions de francs. Avant de rejoindre sa place en grommelant sur un ton rogue: «Je ne sais pas combien vous, vous payez d'impôts...»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!