Attaques en Norvège: «Je m'attendais à être abattu»
Actualisé

Attaques en Norvège«Je m'attendais à être abattu»

Breivik pensait trouver la mort en allant au tribunal.

Anders Behring Breivik, le suspect des attaques sanglantes d'Oslo, «s'attendait à être abattu» lors de son transfert ou de son arrivée au tribunal lundi, selon son avocat.

«Il a dit à plusieurs reprises qu'il s'attendait à être abattu», a déclaré son avocat Geir Lippestad à la télévision publique norvégienne NRK.

Le Norvégien de 32 ans, qui a avoué être l'auteur de l'attentat à la voiture piégée dans le centre d'Oslo et de la tuerie sur l'île d'Utoeya, qui ont fait 76 morts selon un nouveau bilan révisé à la baisse, a été placé lundi en détention provisoire par un juge après sa première audience devant la justice. «Il n'a pas été surpris, il a pris les choses calmement», a déclaré Me Lippestad.

Autre réalité

Deux Norvégiens s'en sont pris à son véhicule à son arrivée en donnant des coups dans la voiture et en l'insultant, mais ses craintes d'être abattu ne se sont pas matérialisées.

Selon l'avocat d'Anders Behring Breivik, son client est en décalage complet avec le pays dans lequel il vit.

«Il a une conception de la réalité complètement différente de nous autres Norvégiens», a dit l'avocat à NRK. «Par exemple, il croit que la torture existe (en prison) en Norvège». (afp)

Le ministre norvégien de la Justice, Knut Storberget, a remercié la police pour le travail «fantastique» qu'elle a effectué dans le sillage des attaques qui ont ensanglanté le pays scandinave vendredi. Il s'exprimait après avoir rencontré les cadres de la police d'Oslo. «J'ai utilisé l'occasion pour remercier la police d'Oslo, la police d'autres districts et d'autres organes spécialisés pour leur travail fantastique», a déclaré M. Storberget. «Ce sont des gens qui ont travaillé beaucoup plus que ce qu'on peut attendre de quiconque, ce sont des gens qui ont interrompu leurs vacances et qui se sont portés volontaires dans toute la Norvège», a-t-il dit. Au-delà de la mobilisation d'un grand nombre de policiers, le ministre a salué l'«aspect qualitatif» de leur travail, citant notamment les efforts des «hommes et femmes de la police» pour rétablir la «sécurité» et la «normalité» après les attaques. Ces déclarations surviennent sur fond de questions critiques posées concernant notamment le laps de temps mis par la police pour intervenir vendredi contre l'auteur des attaques.

Le ministre norvégien de la Justice, Knut Storberget, a remercié la police pour le travail «fantastique» qu'elle a effectué dans le sillage des attaques qui ont ensanglanté le pays scandinave vendredi. Il s'exprimait après avoir rencontré les cadres de la police d'Oslo. «J'ai utilisé l'occasion pour remercier la police d'Oslo, la police d'autres districts et d'autres organes spécialisés pour leur travail fantastique», a déclaré M. Storberget. «Ce sont des gens qui ont travaillé beaucoup plus que ce qu'on peut attendre de quiconque, ce sont des gens qui ont interrompu leurs vacances et qui se sont portés volontaires dans toute la Norvège», a-t-il dit. Au-delà de la mobilisation d'un grand nombre de policiers, le ministre a salué l'«aspect qualitatif» de leur travail, citant notamment les efforts des «hommes et femmes de la police» pour rétablir la «sécurité» et la «normalité» après les attaques. Ces déclarations surviennent sur fond de questions critiques posées concernant notamment le laps de temps mis par la police pour intervenir vendredi contre l'auteur des attaques.

Le ministre norvégien de la Justice, Knut Storberget, a remercié la police pour le travail «fantastique» qu'elle a effectué dans le sillage des attaques qui ont ensanglanté le pays scandinave vendredi. Il s'exprimait après avoir rencontré les cadres de la police d'Oslo. «J'ai utilisé l'occasion pour remercier la police d'Oslo, la police d'autres districts et d'autres organes spécialisés pour leur travail fantastique», a déclaré M. Storberget. «Ce sont des gens qui ont travaillé beaucoup plus que ce qu'on peut attendre de quiconque, ce sont des gens qui ont interrompu leurs vacances et qui se sont portés volontaires dans toute la Norvège», a-t-il dit. Au-delà de la mobilisation d'un grand nombre de policiers, le ministre a salué l'«aspect qualitatif» de leur travail, citant notamment les efforts des «hommes et femmes de la police» pour rétablir la «sécurité» et la «normalité» après les attaques. Ces déclarations surviennent sur fond de questions critiques posées concernant notamment le laps de temps mis par la police pour intervenir vendredi contre l'auteur des attaques.

Le ministre norvégien de la Justice, Knut Storberget, a remercié la police pour le travail «fantastique» qu'elle a effectué dans le sillage des attaques qui ont ensanglanté le pays scandinave vendredi. Il s'exprimait après avoir rencontré les cadres de la police d'Oslo. «J'ai utilisé l'occasion pour remercier la police d'Oslo, la police d'autres districts et d'autres organes spécialisés pour leur travail fantastique», a déclaré M. Storberget. «Ce sont des gens qui ont travaillé beaucoup plus que ce qu'on peut attendre de quiconque, ce sont des gens qui ont interrompu leurs vacances et qui se sont portés volontaires dans toute la Norvège», a-t-il dit. Au-delà de la mobilisation d'un grand nombre de policiers, le ministre a salué l'«aspect qualitatif» de leur travail, citant notamment les efforts des «hommes et femmes de la police» pour rétablir la «sécurité» et la «normalité» après les attaques. Ces déclarations surviennent sur fond de questions critiques posées concernant notamment le laps de temps mis par la police pour intervenir vendredi contre l'auteur des attaques.

Le ministre norvégien de la Justice, Knut Storberget, a remercié la police pour le travail «fantastique» qu'elle a effectué dans le sillage des attaques qui ont ensanglanté le pays scandinave vendredi. Il s'exprimait après avoir rencontré les cadres de la police d'Oslo. «J'ai utilisé l'occasion pour remercier la police d'Oslo, la police d'autres districts et d'autres organes spécialisés pour leur travail fantastique», a déclaré M. Storberget. «Ce sont des gens qui ont travaillé beaucoup plus que ce qu'on peut attendre de quiconque, ce sont des gens qui ont interrompu leurs vacances et qui se sont portés volontaires dans toute la Norvège», a-t-il dit. Au-delà de la mobilisation d'un grand nombre de policiers, le ministre a salué l'«aspect qualitatif» de leur travail, citant notamment les efforts des «hommes et femmes de la police» pour rétablir la «sécurité» et la «normalité» après les attaques. Ces déclarations surviennent sur fond de questions critiques posées concernant notamment le laps de temps mis par la police pour intervenir vendredi contre l'auteur des attaques.

Ton opinion