Polémique: «Je me suis réveillée tous les jours en tremblant»
Actualisé

Polémique«Je me suis réveillée tous les jours en tremblant»

Adaptée dans de nombreux pays, «Splash» fait beaucoup d'émules... mais aussi de blessés. Trop?

par
mja
L'Américaine Kendra Wilkinson estime avoir risqué sa vie en plongeant.

L'Américaine Kendra Wilkinson estime avoir risqué sa vie en plongeant.

Les versions de l'émission se suivent et se ressemblent: après les abandons de plusieurs candidats sur TF1, un assistant de la version chinoise a perdu la vie, tandis qu'aux Etats-Unis, où «Splash» est en cours, les apprentis plongeurs tombent comme des mouches.

Ce phénomène a conduit le magazine «People» à se poser la question de la dangerosité du jeu. «Tous les sports comportent des risques, mais le plongeon demande beaucoup de compétences pour une bonne performance», a indiqué Greg Louganis, multiple champion olympique et coach dans la version américaine.

«Le concept de l'émission est intéressant, car on met la discipline en valeur», explique Catherine Maliev, ancienne plongeuse internationale suisse. Aujourd'hui à la tête de l'équipe nationale de plongeon helvétique, elle avait été approchée par TF1 pour prendre part au programme diffusé en février dernier. «Je n'ai pas pu y participer pour des raisons d'emploi du temps, mais je ne regrette pas. Les candidats n'ont pas été assez préparés. Ils n'ont eu que trois semaines d'entraînement, ça ne suffit pas, continue-t-elle. La peur fait perdre 50% de nos moyens. C'est un sport qui doit mûrir dans la tête, il faut au moins six semaines pour être paré.»

L'Américaine Kendra Wil­kinson, éliminée lors de la 4e semaine, a avoué s'être «réveillée tous les matins en tremblant». Elle estime avoir risqué sa vie. «C'est terrible, mais incroyable qu'elle ait continué avec cette peur, conclut Catherine Maliev. Je ne l'aurais pas fait.»

Ton opinion