Actualisé 07.01.2016 à 14:44

Agressions en Allemagne«Je n'ai encore jamais vu une telle violence»

De nombreuses femmes ont été agressées sexuellement dans diverses villes allemandes durant le réveillon. Une psychologue suisse tente une explication.

von
R.Landolt/ofu
Plus de cent plaintes pénales ont été déposées à Cologne. A Hambourg, le nombre de plainte s'élève actuellement à 53.

Plus de cent plaintes pénales ont été déposées à Cologne. A Hambourg, le nombre de plainte s'élève actuellement à 53.

photo: Kein Anbieter/Capture d'écran Youtube.com

Madame Monika Egli-Alge, comment peut-on expliquer les agressions en masse qui ont eu lieu durant le Nouvel-An en Allemagne?

C'est une question que je me pose aussi. En tant qu'experte en psychologie légale, il me faudrait des informations détaillées sur chaque agresseur et chaque agression pour évaluer la situation de manière professionnelle. Mais une chose est sûre: je n'ai jamais vu une telle violence auparavant. Je connais bien le fonctionnement des viols groupés, mais je n'ai jamais eu connaissance d'un tel nombre d'agressions impliquant autant de personnes en une seule soirée.

De manière générale, comment fonctionnent les délits commis en groupe?

La pression de groupe résume bien ce type de délits. Lorsqu'une personne commence à transgresser des lois ou des valeurs morales, les autres en font de même parce qu'ils veulent plaire au leader et faire croire qu'ils sont aussi courageux que lui. Quand ils sont en groupe, les suiveurs ignorent davantage leur mauvaise conscience que lorsqu'ils sont seuls.

La police ainsi que plusieurs victimes ont expliqué que les agresseurs étaient principalement Nord-Africains ou Arabes; ce qui a provoqué de vifs débats en Allemagne quant à la politique migratoire du pays. Des groupements de droite pointent désormais les migrants du doigt. Si tel est réellement le cas, pensez-vous que les auteurs ont commis ces actes parce qu'ils n'ont que très peu de contacts avec des femmes?

Non. Il est rare que des personnes commettent de tels délits parce qu'elles n'ont pas suffisamment de contacts sexuels. Généralement, moins on est actif sexuellement, moins on ressent de désirs charnels. Mais la situation des migrants est bien plus complexe que ça. La période d'abstinence sexuelle de ces personnes peut être extrêmement longue. A cela s'ajoutent toutes les expériences douloureuses vécues au cours de leur périple. Et une fois arrivés dans un pays sûr, les migrants n'ont pas grand-chose à faire. Mais en ce qui concerne ce cas précis, il est important de noter que rien ne prouve pour le moment que les agresseurs sont des migrants. L'enquête en cours devra répondre à cette question.

Plusieurs victimes ont affirmé que leurs agresseurs étaient fortement alcoolisés au moment des faits. Quel rôle joue l'alcool dans ce type de situations?

L'alcool désinhibe. La perception de la morale peut être altérée lorsqu'on a bu. Certaines personnes sont surprises par les choses qu'elles disent ou qu'elles font lorsqu'elles ont bu parce qu'elles ne se seraient jamais comportées de la sorte en temps normal.

Certaines personnes pensent que les agressions sexuelles n'étaient qu'une manière de distraire les victimes pour voler leur porte-monnaie ou leurs sacs à main...

Cela me paraît peu probable. Je n'ai jamais entendu parler d'un tel phénomène. Il est en revanche possible que l'auteur d'un délit soit tellement excité au moment de l'agression qu'il devienne incontrôlable. C'est ce qui se passe, par exemple, lorsqu'un violeur finit par tuer sa victime ou qu'un assassin viole le cadavre de la personne qu'il vient de tuer. Mais il s'agit ici de cas isolés. En ce qui concerne les agressions en Allemagne, il est possible que l'excitation d'une seule personne se soit transmise aux autres membres du groupe. Ce qui pourrait expliquer pourquoi tout un groupe devient incontrôlable.

Une centaine d'agressions, 16 suspects identifiés

La police allemande a indiqué jeudi avoir identifié «seize suspects» et a enregistré 121 plaintes après les dizaines d'agressions de femmes survenues la nuit du Nouvel An à Cologne (ouest) qui ont profondément choqué l'Allemagne.

«La cellule d'enquête +Nouvel An+», dans laquelle travaillent 80 policiers, «a identifié 16 jeunes hommes (...) en grande partie originaires d'Afrique du Nord» qui «pourraient» être impliqués dans les faits, indique dans un communiqué la police locale, qui ne parle pas en revanche d'interpellations.

La police va procéder à l'examen d'images de vidéosurveillance et de récits de témoins afin de déterminer le degré d'implication de ces hommes, selon la même source.

Des manifestants s'affrontent

Une bagarre a éclaté mercredi à Cologne entre des manifestants de droite et des activistes de gauche. Les premiers s'étaient rassemblés pour critiquer la politique d'accueil des réfugiés du pays quelques jours après les nombreuses agressions sexuelles commises le soir du réveillon, écrit l'agence Reuters. Les forces de l'ordre ont dû intervenir pour séparer les deux groupes opposés.

Trop de gens au même endroit et au même moment

Un rapport interne de la police de Cologne a été rendu public jeudi par «Spiegel». Un des enquêteurs écrit: «La foule ne s'est pas laissé impressionner par les agents de police. De nombreuses femmes en pleurs ont signalé des vols, des agressions sexuelles et des bastons. Une identification des agresseurs n'était malheureusement pas possible. Il y avait trop de gens au même endroit et au même moment.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!