France: «Je n'ai pas peur de vous, ma pauvre fille»
Actualisé

France«Je n'ai pas peur de vous, ma pauvre fille»

En essayant d'obtenir des réponses de Rachida Dati sur ses liens avec GDF Suez, la journaliste française Elise Lucet a reçu une réponse cinglante de l'ex-garde des sceaux.

par
joc

Rachida Dati avait été entendue en 2014 par le chef du comité d'éthique du Parlement européen concernant ses relations professionnelles avec Engie (ex-GDF Suez). L'ONG belge «Friends of the Earth Europe» soupçonnait l'ancienne garde des sceaux de trafic d'influence au profit de GDF Suez, dont elle aurait été la consultante. Un sujet sensible pour Rachida Dati, qui a toujours fermement démenti ces accusations.

Pour son émission «Cash Investigation», Elise Lucet a voulu revenir sur cette affaire, explique «Libération». La journaliste a essayé d'aborder le sujet avec Rachida Dati, mais celle-ci n'avait visiblement aucune envie de jouer le jeu. La séquence a donc pris des allures de course-poursuite plutôt tendue dans les couloirs du Parlement européen. «Vous êtes sous le coup d'une enquête parlementaire et soupçonnée de conflit d'intérêt avec GDF Suez», lance Elise Lucet à Rachida Dati, entourée de deux gardes du corps.

La députée européenne s'agace: «Mais des accusations à la con!», rétorque-t-elle avant d'essayer de s'éloigner. La journaliste insiste: «C'est juste une interview, je ne vois pas ce qui vous fait peur». La petite phrase de trop pour la députée, qui se retourne et se lâche: Je n'ai pas peur de vous, ma pauvre fille… Ma pauvre fille. Non, mais quand je vois votre carrière. Votre carrière pathétique». Cette séquence mouvementée sera diffusée le lundi 7 septembre sur France 2.

Ton opinion