Actualisé 26.08.2009 à 17:29

La Bâtie (GE): Interview

«Je n'aime pas ma voix nasale»

L'Américaine Krystle Warren jouera samedi au festival La Bâtie. Récente révélation musicale, elle mélange pop, soul, folk et jazz.

de
Myriam Genier

20minutes online. Votre nouvel album, «Circles», bénéficie de critiques dithyrambiques. Vous y attendiez-vous?

Krystle Warren. Vraiment? Je ne m'attendais à rien! J'évite les articles sur moi, de peur de lire quelque chose de négatif.

On parle beaucoup de votre voix. Quand avez-vous réalisé que vous aviez une voix exceptionnelle?

Je n'aime pas ma voix, je la trouve très nasale. Il y a tellement de chanteurs que j'apprécie et je ne les égalerai jamais.

Les chanteurs noirs, comme Ayo ou Keziah Jones, qui font souvent de la musique acoustique, ont beaucoup de succès en ce moment. Pourquoi, à votre avis?

Je pense que les gens veulent entendre une musique sincère, faite avec de vrais instruments, pas quelqu'un qui se cache derrière une boîte à rythmes. Mais cela pourrait être n'importe qui, pas seulement des artistes noirs.

Pourquoi avez-vous signé avec une maison de disques française?

Aux Etats-Unis, on voulait me faire réenregistrer mon album pour obtenir un produit aussi commercial que possible. Le label français Because a accepté de sortir l'album tel quel.

La Bâtie 2009: gourmand

Le 33e festival La Bâtie se veut savoureux, ses visuels montrant des gâteaux donnent d’ailleurs le ton. Les mélomanes auront de quoi satisfaire leur appétit dans divers lieux de Genève et de son agglomération, ainsi qu’en France voisine. Franz Treichler, des Young Gods, mettra en musique des films du mouvement Dada et le Suédois Peter Von Poehl illustrera lui aussi musicalement des réalisations cinématographiques. A noter la présence de Heidi Happy, de Naïve New Beaters, de Sébastien Schuller ou de Lamb. Pluridisciplinaire, La Bâtie accueillera également de nombreuses performances de théâtre et de danse.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!