Suisse: «Je n'aurais jamais couché avec cette ado»
Actualisé

Suisse«Je n'aurais jamais couché avec cette ado»

Un Lucernois de 32 ans a envoyé des clichés de son sexe à une mineure. Mais la fille avec laquelle il pensait chatter était en réalité une Allemande de 45 ans qui a voulu le piéger.

par
ofu

Une Berlinoise de 45 ans s'est récemment créé un faux compte sur internet. Son seul but: piéger un Suisse de 32 ans domicilié dans le canton de Lucerne. La fille d'une de ses amies avait en effet reçu des photos du Suisse complètement dénudé. Lorsque l'amie de la Berlinoise s'était rendue à la police pour le dénoncer, les forces de l'ordre lui avaient pourtant déconseillé de porter plainte. Les agents lui avaient uniquement suggéré de faire bloquer le profil du Lucernois. «Je ne comprends pas! Il faut absolument mettre en garde les gens contre ce type d'individu», s'énerve la quadragénaire. C'est pour ça qu'elle s'est fait passer pour une adolescente de 14 ans avant d'entamer un chat avec le trentenaire, écrit mardi «Blick».

Rapidement, la conversation, qui avait commencé avec des échanges banals, est devenue très intime. Le poseur de carrelage s'est ainsi photographié en peignoir, laissant dépasser son sexe. Ensuite, il a fait des gros plans de son pénis avant d'envoyer les photos à l'«ado». «Montre-moi quelque chose de beau», a-t-il notamment écrit.

Le quotidien alémanique a rendu visite au Lucernois pour le confronter avec l'historique de la Berlinoise. L'homme a tenté en vain d'expliquer son comportement. «Je ne savais pas qu'elle n'avait que 14 ans. Je pensais qu'elle avait le même âge que moi.» Après un certain temps, il a néanmoins avoué que la «jeune» lui avait communiqué son âge. «Je ne sais pas pourquoi je n'ai pas arrêté de lui écrire. Je suis désolé, j'ai fait une erreur. C'est la première fois que je chattais avec une mineure», avoue l'homme qui a une petite fille de 6 ans.

Il se réjouissait d'un plan à trois

Reste que les propos du Lucernois ne laissent planer aucun doute quant à sa préférence pour les mineures. Lorsque l'adolescente fictive lui a dit qu'elle souhaitait lui rendre visite avec une de ses amies, le trentenaire a répondu qu'il se réjouissait de faire un plan à trois avec elles dans son appartement. «Je n'aurais jamais couché avec cette adolescente», se justifie pourtant l'homme de 32 ans.

Le Suisse risque désormais d'avoir des problèmes avec la justice. Pour l'instant, les autorités lucernoises n'ont pas encore reçu de demande d'entraide judiciaire de l'Allemagne. De son côté, le Ministère public envisage de se saisir de l'affaire, confirme le porte-parole Simon Kopp. Nous devons vérifier si l'article 187 du Code pénal a été violé. Celui-ci interdit la mise en danger du développement des mineurs (moins de 16 ans). Plus précisément, d'envoyer des photos ou des vidéos à contenu sexuel.

Ton opinion