Actualisé 11.07.2013 à 16:52

Laurent Kerusoré«Je n'aurais jamais pensé que Thomas se marie»

Pour la première fois dans une série française, un mariage gay va être célébré. Laurent Kerusoré, qui incarne Thomas Marci dans «Plus belle la vie», raconte.

de
Mathilde Jarry
Gabriel et Thomas joués par Joakim Latzko et Laurent Kerusoré.

Gabriel et Thomas joués par Joakim Latzko et Laurent Kerusoré.

Toujours ancrée dans l'actualité, la série au succès phénoménal franchit une nouvelle étape en mariant deux hommes. Une étape importante pour Laurent Kerusoré, l'homme de 38 ans, lui-même homosexuel, qui campe Thomas Marci dans la série.

Aviez-vous un jour pensé que Thomas se marierait?

Non! Il y a 8 ans quand j'ai intégré la série, je ne pensais absolument pas un jour tourner le mariage pour tous sur France 3 dans la série. Ça a été une surprise.

Que se serait-il passé si la loi n'était pas passée?

On a tourné pile au moment, juste un petit peu avant qu'elle passe. C'était risqué mais en même temps nous sommes une série qui prend pas mal de risques, même si les gens ne le savent pas. Au pire les auteurs auraient réagi. Il y avait sans doute une roue de secours. Mais on était quasi sûr que la loi allait passer. On était fier de le faire et on l'a fait à fond.

Vous a-t-on consulté sur cette idée de mariage?

Non. Je ne veux absolument pas me mêler de l'histoire de mon personnage. Je suis là pour lui donner vie, je ne veux pas qu'il y ait de confusion. La production et les scénaristes m'ont juste annoncé que Thomas allait se marier. J'étais plutôt fier et en même temps surpris que France Télévisions prennent cette décision aussi vite.

Votre partenaire à l'écran, Gabriel, n'était pas pour ce mariage. Était-ce une façon pour la production de tempérer cette décision?

C'est la force de «Plus belle la vie», on montre toujours plusieurs opinions. C'est ni tout blanc, ni tout noir. D'ailleurs Mirta (ndlr: la belle-mère de Thomas dans la série) n'était pas très pour non plus. Mais elle l'a accepté. Parce que c'est Thomas. On pardonne beaucoup de choses à Thomas.

Avez-vous reçu beaucoup de réactions de la part des téléspectateurs?

Énormément. J'ai rencontré des gens comme Mirta, qui sont contre le mariage pour tous mais qui se sont dit: «Allez quand même pour Thomas, ce n'est pas bien grave!» Pour Thomas, tout passe! Le fait qu'il ne soit pas dans la caricature y est pour beaucoup je pense. Il a seulement des chemises bariolées! (rires) C'est quelqu'un de très attachant, qui ne juge personne, à qui l'on se confie.

Que pensez-vous des opposants au mariage pour tous?

Je n'ai aucune animosité contre eux. je peux comprendre certaines choses. On n'est pas élevé de la même façon. Il faut juste arrêter de parler sans savoir. Aujourd'hui j'ai l'impression que les gens confondent l'information et le savoir. Et parfois on dit des aberrations.

Êtes-vous militant?

J'ai accepté exceptionnellement cette année d'être parrain de l'Europride. Je trouvais ça intéressant pour la série, pour Marseille capitale de la culture 2013.

Thomas va-t-il adopter?

Je ne sais pas mais je pense qu'il faudra attendre un bout de temps si ça se fait. Mais les audiences de la demande en mariage de Thomas ont battu des records. Ça me touche de voir qu'autant de Français sont au rendez-vous et veulent suivre le quotidien des personnages de «Plus belle la vie».

Vous voyez-vous encore longtemps dans «Plus belle la vie»?

Je ne suis pas un intello, mais plutôt un instinctif. Tant que je suis heureux, je ne vais pas aller voir ailleurs. Et puis je fais d'autres choses à côté. Mais je suis très heureux au Mistral et tant qu'on veut de moi, je resterai avec plaisir.

Personnellement, êtes-vous plutôt pour ou contre le mariage?

J'ai dit dans la presse que le mariage était désuet mais c'était de la mauvaise foi de ma part parce que j'étais mort de jalousie: tous mes copains se mariaient et pas moi. Mais moi c'est vrai que j'ai envie de me marier, et d'avoir une famille, d'adopter. Il faut juste rencontrer la bonne personne. Mais ce n'est pas facile parce que pour les gens j'ai la gueule de Thomas.

Vous aviez déjà parlé de votre envie d'adopter. Cela en est où?

Ce projet mûrit. Le questionnement c'est: suis-je capable d'élever un enfant seul? Je ne veux pas confier mon enfant à une nounou. Je me connais je serais plutôt papa poule. Ce serait un vrai déchirement de laisser mon enfant toute une journée.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!