Actualisé

Mathieu, «Nouvelle star»«Je n'écoute pas vraiment des musiques jeunes»

Le candidat de 19 ans adore Otis Redding, mais cela ne l'empêche pas de chanter des titres actuels dans le télécrochet de D8.

par
Julienne Farine
1 / 12
Janvier 2015: voici les 11 candidats de «Nouvelle star» 2015, qui entourent Benjamin Castaldi (au centre, en haut).

Janvier 2015: voici les 11 candidats de «Nouvelle star» 2015, qui entourent Benjamin Castaldi (au centre, en haut).

Aurelien Faidy/autofocus-prod
Mathieu

Mathieu

Aurelien Faidy/autofocus-prod
Emji

Emji

Aurelien Faidy/autofocus-prod

Comment vous sentez-vous alors que la finale de l'émission approche à grands pas?

Je me sens bien. Un peu tendu et sous pression, c'est normal, mais je le prends bien. Je bosse mes chansons et j'ai juste envie d'arriver sur le prime et de m'éclater.

Depuis le début des émissions en direct, vous ne récoltez que des bleus. C'est gratifiant ou c'est une pression supplémentaire?

C'est gratifiant et surprenant. J'essaie de ne pas le prendre comme une pression, parce que ce sont des avis subjectifs et ils peuvent changer sur une chanson. Je le prends comme quelque chose d'encourageant.

Vous êtes le seul à ne jamais avoir reçu de rouge, ni de la part du public, ni de la part du jury. Vous y pensez en montant sur scène?

Forcément. C'est bizarre.

Après votre première prestation, le jury vous a trouvé changé. Était-ce le cas?

Oui, je me suis senti beaucoup mieux sur scène qu'au théâtre et que pendant l'épreuve du feu. Je me suis senti plus libre. C'est pour ça que je suis hyperheureux d'être ici, parce que j'en apprends tous les jours, au niveau de la voix, de la présence, de tout. Ca me fait évoluer.

Qu'est-ce qui a provoqué ce changement?

Je ne sais pas. Je crois que c'est l'envie de donner de soi, d'être présent et de vouloir montrer qu'on est capable de faire des choses. J'ai eu beaucoup de retours négatifs après le théâtre et l'épreuve du feu et ça m'a boosté. Ca me motive et j'ai envie d'en donner toujours plus.

Que ressentez-vous quand vous vous voyez à l'écran?

C'est étrange. Quand je suis sur scène, j'ai un tout autre rendu de ce qui se passe. Je suis en face du public, les musiciens et le jury sont là, c'est une autre atmosphère. C'est filmé d'un autre œil en fait.

Jeudi 19 février 2015, quels titres allez-vous chanter?

«Trouble» de Ray LaMontagne, que le public a choisi pour moi, et «Demons», du groupe Imagine Dragons. La seconde était la chanson de l'épreuve des PBO du théâtre.

Quelle est votre chanson fétiche?

Je dirais «These Arms Of Mine», d'Otis Redding. C'est une chanson que je trouve très belle.

Ce n'est pas une chanson qu'écoutent les personnes de votre âge.

Non, mais je n'écoute pas forcément les musiques modernes et jeunes. J'en chante, on m'en fait chanter, mais j'ai un répertoire musical qui est un peu des années de mes parents, voire de mes grands-parents des fois. Ce sont mes parents qui m'ont inscrit au conservatoire et m'ont fait écouter leur musique.

Vous portez le même prénom que le dernier gagnant de «Nouvelle Star». Vous y avez pensé en vous présentant au casting?

Non, pas du tout. Au début, je pensais aller aux auditions et passer du temps avec des gens qui partagent la même passion que moi. Je ne me suis jamais dit que j'irais loin. J'étais surpris. Même aujourd'hui je n'y pense pas. On m'en parle et on me dit en plaisantant de laisser tomber, parce qu'il n'y aura jamais deux gagnants avec le même prénom.

Avez-vous toujours voulu faire de la chanson votre métier?

De la musique en tout cas, oui. J'ai toujours adoré ça. Je ne vois pas ce que je pourrai faire d'autre.

Pourtant, vous étudiez l'anglais à l'université.

Je ne savais pas trop quoi faire après mon bac et je me suis dirigé vers ce qui m'attirait. Mais je ne me suis jamais dit que j'allais devenir prof d'anglais. C'est juste pour enrichir ma culture personnelle.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!