Marcel Hirscher: «Je n'étais pas conscient de ce que c'était»
Actualisé

Marcel Hirscher«Je n'étais pas conscient de ce que c'était»

La Fédération internationale de ski enquête après la chute d'un drone filmant les slalomeurs qui s'est écrasé mercredi sur la piste, juste après le passage de Marcel Hirscher.

La FIS a ouvert une enquête à la suite de l'incident survenu mardi soir lors du slalom de Madonna di Campiglio. Un drone s'est écrasé sur la piste juste après le passage de Marcel Hirscher.

«Une telle chose ne doit plus jamais se produire», souligne dans un communiqué la Fédération internationale, qui veut discuter avec toutes les parties concernées afin de comprendre ce qui s'est passé. Détentrice des droits TV, la société Infront s'est excusée auprès de Marcel Hirscher et de la FIS pour ce «malheureux accident» et s'est engagée à faire part «aussitôt que possible» de ses propres analyses techniques.

«Je n'étais pas conscient de ce que c'était, mais j'ai senti quelque chose», a expliqué Marcel Hirscher, qui disputait alors la deuxième manche d'une course dont il a pris la 2e place. «J'ai pensé qu'il s'agissait d'un préparateur de la piste. C'est pour cela que je suis parvenu à rester concentré», a poursuivi l'Autrichien.

Directeur de course, Markus Waldner a souligné qu'une catastrophe avait été évitée de peu. «Le pilote du drone avait pour ordre de ne pas survoler le parcours. Il devait rester sur les côtés», a-t-il expliqué, précisant que les drones transportant des caméras seraient dorénavant bannis des courses de Coupe du monde. «Je suis choqué. Nous avons eu beaucoup, beaucoup de chance», a quant à lui lâché le président du comité d'organisation, Lorenzo Conci.

Marcel Hirscher a témoigné d'une belle dose d'humour malgré les circonstances. «Intense trafic aérien en Italie», a ainsi écrit le quadruple détenteur du grand Globe de cristal sur ses comptes Twitter et Facebook. (nxp/si)

(NewsXpress)

Ton opinion