Actualisé 06.06.2018 à 12:28

Lyss (BE)«Je n'ose pas imaginer s'il s'était rué sur un enfant»

Un ruminant a profité d'un moment d'inattention pour se faire la belle, dimanche à Lyss (BE). Il a finalement dû être abattu par la police.

von
ct/jfe
1 / 3
Après avoir faussé compagnie à son propriétaire, le taureau s'est retrouvé sur les voies. Le trafic ferroviaire a dû être interrompu pendant une demi-heure.

Après avoir faussé compagnie à son propriétaire, le taureau s'est retrouvé sur les voies. Le trafic ferroviaire a dû être interrompu pendant une demi-heure.

Leser-Reporter
Les policiers ont essayé de capturer l'animal, mais en vain. Il a finalement été décidé de l'abattre.

Les policiers ont essayé de capturer l'animal, mais en vain. Il a finalement été décidé de l'abattre.

Leser-Reporter
Les policiers ont essayé de capturer l'animal, mais en vain. Il a finalement été décidé de l'abattre.

Les policiers ont essayé de capturer l'animal, mais en vain. Il a finalement été décidé de l'abattre.

Leser-Reporter

Un taureau de 2 ans s'est enfui d'un abattoir, dimanche après-midi à Lyss (BE). Au moment d'être déchargé de sa bétaillère, l'animal a réussi à fausser compagnie à son propriétaire, qui comptait l'amener jusqu'au bâtiment en le tirant à l'aide d'une laisse. Selon «20 Minuten», le ruminant aurait senti le danger avant de prendre la poudre d'escampette à travers la bourgade bernoise, où la police a tenté de le capturer pendant une demi-heure, en vain.

Après avoir dévasté un jardin, la bête s'est ensuite retrouvée sur les voies ferrées, nécessitant l'arrêt partiel du trafic ferroviaire entre 14h30 et 15h00. «J'étais dans ma voiture vers un passage à niveau à Lyss. J'ai vu plusieurs policiers, raconte un lecteur. Ensuite, j'ai aperçu un homme avec un fusil. J'ai d'abord pensé qu'il s'agissait d'un terroriste». Et de poursuivre son récit: «Avant que je puisse comprendre ce qu'il se passait, j'ai entendu plusieurs coups de feu. J'ai soudainement vu un boeuf complètement fou. Il faisait des bons avant de finalement tomber à terre.»

La police cantonale bernoise confirme les faits: «Pendant environ une demi-heure, nous avons essayé de le capturer. Mais à chaque fois que nous nous approchions, l'animal s'enfuyait», explique Franziska Liniger. «Nous avons considéré que le taureau était un danger pour la population. Le garde-chasse a été appelé et en consultation avec le propriétaire de l'animal, nous n'avons pas vu d'autres options que de l'abattre.» Contactée, par «20minutes», une voisine confirme: «les forces de l'ordre étaient stressées. Ils en avaient une peur bleue.»

Nos confrères alémaniques ont pu joindre l'agriculteur, propriétaire du bestiau. «Il n'y a pas grand chose à dire. Il s'est enfui et a couru dans Lyss. Je suis juste content qu'il ne soit rien arrivé de grave. C'est un animal lourd et qui est donc dangereux quand il tourne. Il aurait pu sauter sur une voiture, ou pire.» Et le propriétaire de l'abattoir d'attester: «Je n'ose pas imaginer ce qui se serait passé s'il s'était rué sur un enfant.»

Un jeune paysan grièvement blessé

Un agriculteur de 29 ans a été grièvement blessé par un taureau en Autriche alors qu'il tentait de faire entrer le ruminant dans la bétaillère pour l'emmener à l'abattoir. La bête l'a poussé contre la paroi intérieure de la remorque. Le jeune paysan a été transporté par hélicoptère jusqu'à l'hôpital.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!