Mariage blanc à Neckertal (SG): «Je ne changerais rien si c'était à recommencer»
Publié

Mariage blanc à Neckertal (SG)«Je ne changerais rien si c'était à recommencer»

Un couple de Neckertal (SG) a divorcé après 30 ans de vie commune avant d'épouser deux ressortissants kosovars beaucoup plus jeunes. Les deux sexagénaires ont écopé de peines pécuniaires.

par
ofu
Le couple condamné vit dans cette petite localité saint-galloise.

Le couple condamné vit dans cette petite localité saint-galloise.

Dietrich Michael Weidmann

«Le mariage blanc le plus naïf de Suisse», titrait mardi «Blick» sur son site. Le journal alémanique révélait alors l'improbable histoire de Yolanda, 62 ans, et Werner, 66 ans.

Le couple, domicilié à Neckertal (SG), a soudainement divorcé en 2015 après près de 30 ans de vie commune. Malgré tout, les sexagénaires ont continué à vivre sous le même toit. Plus étrange encore: les deux se sont remariés peu de temps après au Kosovo avec Zenun, 35 ans, et Bukurie, 34 ans... qui étaient eux aussi en couple avant. Les trentenaires ont deux enfants.

«Cette région est une poudrière»

Les nouvelles unions des deux Suisses ont commencé à intriguer les autorités helvétiques en février 2016 lorsqu'ils ont déposé auprès de l'ambassade suisse des demandes de regroupement familial... sans succès.

Cette démarche a non seulement mis fin à leur petit manège, mais leur a également valu des condamnations à des peines pécuniaires dont on ignore le montant, relate «Blick», qui précise que les condamnations sont récemment entrées en force.

Interrogé par le journal, Werner assure qu'il ne «changerait rien si c'était à recommencer». Idem pour sa femme. Les ex-époux expliquent avoir voulu faire venir Zenun, Bukurie et leurs deux enfants à Neckertal afin que tous vivent sous le même toit. Leur principale motivation: leur offrir une vie sans soucis en Suisse. «Cette région est une poudrière», justifie Werner.

«Nous n'abandonnerons pas»

A la question de savoir ce qu'il répond aux accusations de mariage blanc, le Suisse assure que lui et Yolanda ont pris leurs nouvelles unions très au sérieux: «Ils sont toujours dans nos cœurs, mais je ne vous en dirais pas plus.» Il regrette que les autorités ne le croient pas et ajoute: «Tout ce que nous voulons, c'est avoir une relation normale. Nous nous connaissons depuis 15 ans.»

Malgré ses déclarations, Werner exclut qu'il s'installera un jour au Kosovo: «Je vis depuis plus de 60 ans en Suisse. Je ne veux pas me priver des soins médicaux dans notre pays.» Et d'ajouter: «Nous n'abandonnerons pas et espérons que cette histoire aura une fin heureuse.» Werner et Yolanda essaient actuellement de faire venir leurs partenaires en Suisse de manière légale.

Mariages blancs en Suisse

On parle de mariage blanc lorsqu'un des deux époux souhaite obtenir un droit de séjour en Suisse à travers cette union. Depuis 2011, les ressortissants étrangers n'ont pas le droit de se marier en Suisse s'il ne dispose d'aucun titre de séjour valable. Le Secrétariat d'Etat aux migrations estime à environ 1000 le nombre de mariages blancs en Suisse chaque année.

Ton opinion