Simon ne s'attendait pas à gagner Prodiges

Publié

Simon, candidat de «Prodiges»«Je ne m’attendais pas du tout à gagner»

Simon, clarinettiste étudiant au Conservatoire de musique de Genève, a remporté la 8e saison de «Prodiges», sur France 2.

par
Julienne Farine

Il croyait en ses chances et il avait raison! Simon, habitant de Saint-Julien-en-Genevois (F), est le vainqueur de la dernière saison en date de l’émission «Prodiges». L’adolescent a reçu son prix jeudi 30 décembre 2021 et s’il est évidemment très heureux, il a encore un peu de mal à réaliser.

Qu’est-ce que ça fait de gagner «Prodiges»?

C’est quand même quelque chose de spécial. Je ne m’y attendais pas du tout, d’autant plus qu’un clarinettiste avait déjà gagné en 2016. C’est beaucoup de fierté. Je tiens à remercier toutes les personnes qui m’ont soutenu, notamment mon professeur Gérard Schlotz et mes anciens professeurs, comme Nathalie Crouzet, qui m’ont transmis leur passion. C’est fou d’en arriver là aujourd’hui. C’est beaucoup de bonheur, mais je pense que je ne réalise pas encore.

L’annoce de la victoire de Simon

Qu’as-tu ressenti quand ton nom a été prononcé?

Beaucoup de choses sont remontées. Je pense que ma réaction a bien montré que j'étais vraiment très surpris. Je m’attendais presque plus à ce que ce soit Anjali ou Maeline qui gagne. C’est un sentiment indescriptible.

Que retiens-tu de cette expérience?

Je pense que «Prodiges» renforce notre passion à tous pour la musique. Maintenant, je suis sûr et certain que je veux faire ça plus tard. J’ai fait de très belles rencontres. C’est vraiment une expérience formidable que je souhaite à tout le monde.

La prestation finale de Simon

Que pensent tes proches de ta victoire?

Mes parents et ma famille sont bien sûr très fiers de moi. Je pense qu’eux aussi ont du mal à réaliser. Si on m’avait dit il y a un an que j’allais gagner «Prodiges», je ny aurais pas cru. C’est une étape parmi tant d’autres dans ma carrière de musicien.

Et quelle est la prochaine étape?

Maintenant, je vais essayer de bien travailler pour pouvoir entrer dans un conservatoire supérieur ou une haute école de musique en Suisse. Aller là où je veux, c’est ça l’idéal.

Gérard Schlotz, le professeur de Simon au Conservatoire de musique de Genève, réagit à la victoire de son élève

Ton opinion

14 commentaires