Actualisé 08.01.2015 à 17:16

Mika, «The Voice»«Je ne pouvais pas partir, je prends trop de plaisir»

La 4e saison de «The Voice» commence samedi 10 janvier. Avec, pour la deuxième fois parmi les jurés, Mika.

von
Serge Bressan

La bande annonce de «The Voice 4».

Coach du vainqueur Kendji ­Girac l'année dernière, Mika aurait eu tort de ne pas rempiler cette année. Aux côtés des jurés Florent Pagny, Jenifer et Zazie (la nouvelle venue qui remplace Garou), il tentera de transformer l'essai.

L'été dernier, une info avait circulé selon laquelle vous ­quittiez le fauteuil rouge de «The Voice»…

Tout ça, c'était n'importe quoi! Jamais je n'ai envisagé de partir. J'y prends trop de plaisir, on est une bonne bande et on se marre bien. «The Voice», c'est comme un pub, on y boit des bières et on rigole avec les potes. Là, mes potes s'appellent Florent Pagny et Jenifer, et j'ai même une nouvelle copine, Zazie.

Avouez que vous êtes revenu parce que, dit-on, vous avez un contrat en béton armé, avec un chèque de plus de 960 000 fr.!

C'est encore n'importe quoi! Je suis bien payé, mais mon chèque n'a rien à voir avec la somme évoquée. Si je recevais une telle somme, Florent Pagny serait vite allé voir la chaîne et la production pour être au même niveau que moi. Parce que Florent, avec le fric, il sait faire!

Qu'est-ce que «The Voice» a de plus que les autres télé­crochets? Une évidence: on retient les personnes sur leur voix; leur physique, on s'en fout! Il n'y a personne de la chaîne ou de la production qui nous dicte le choix des candidats.

Justement, qu'apportez-vous aux membres de votre équipe? J'espère provoquer en eux la créativité. Entretenir leur spontanéité. Parce qu'il y a danger quand on réfléchit trop. Il faut garder ce charme de la jeunesse, ce désir fou de changer sa vie. Prendre des risques, être créatif sans trop gérer les conséquences, voilà ce que je peux apporter.

«The Voice», samedi 10 janvier à 20h55 sur TF1.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!