Actualisé 17.05.2016 à 18:52

Zurich«Je ne savais pas qu'elle n'avait que 15 ans»

Un Valaisan de 24 ans a passé un moment intime avec une ado, en août dernier à Zurich en marge de la Street Parade. Il vient d'être condamné pour actes d'ordre sexuel avec une enfant.

par
att/ofu
Les faits se sont déroulés à cet endroit, le long de la Sihl.

Les faits se sont déroulés à cet endroit, le long de la Sihl.

photo: Kein Anbieter/DR

«Elle avait l'air plus âgée. Je ne savais pas qu'elle n'avait que 15 ans», s'est justifié jeudi passé un mécanicien de locomotive devant la justice zurichoise. Le Haut-Valaisan revenait ainsi sur ce qu'il s'était passé le 29 août dernier à la Street Parade de Zurich. Le jeune homme de 24 ans affirme s'être rendu à la manifestation pour «écouter de la musique électronique et rencontrer de belles femmes».

L'accusé a ainsi expliqué avoir rencontré une jeune fêtarde dans le train pour Zurich. Il explique avoir bu beaucoup de bière, tout comme sa nouvelle connaissance. Après avoir fumé un joint à la gare Centrale de la ville des bords de la Limmat, le couple s'est installé au bord de la Sihl pour approfondir leur relation. Mais leur partie de jambes en l'air a été interrompue parce que le prévenu rencontrait des problèmes d'érection.

Deux passantes intriguées

Ne se laissant pas abattre pour autant, le Valaisan explique s'être éloigné un petit instant pour aller chercher de la bière pour lui et sa conquête. Pendant son absence, deux passantes ont été intriguées de voir la jeune femme allongée à moitié nue sur l'herbe. Elles se sont approchées d'elle pour savoir ce qui s'était passé. Le Valaisan est revenu pile à ce moment-là. Mais lorsque les passantes lui ont demandé de s'expliquer, il a préféré s'en aller.

Les passantes ont alors emmené la jeune fille à une permanence médicale située dans la gare Centrale de Zurich. Constatant qu'il s'agissait d'une écolière de 15 ans, le personnel l'a envoyée à l'hôpital de l'enfance de la ville. Là-bas, l'ado a expliqué qu'elle avait eu des rapports avec un jeune homme. Le personnel soignant a alors immédiatement contacté la police.

500 francs de frais de justice

Deux semaines après les faits, le mécanicien de locomotive a été interpellé chez lui et placé durant deux jours en détention provisoire. Interrogé par les agents, le jeune homme n'a cessé de clamer son innocence. Expliquant notamment que sa conquête était consentante et qu'il ignorait qu'elle était mineure.

La Cour l'a finalement condamné à une peine pécuniaire avec sursis de 270 jours-amende à 75 francs pour actes d'ordre sexuel avec un enfant. Il devra aussi s'acquitter des frais de justice d'une hauteur de 500 francs. On ignore pour l'instant si un recours est envisagé de sa part.

L'écolière, elle, a refusé d'exiger des dommages et intérêts ainsi qu'une réparation morale.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!