05.05.2014 à 09:33

Jan Delay«Je ne suis pas une star du rock, je suis Jan Delay»

Lors du Showcase, Jan Delay a fait son premier live en Suisse en tant que rockeur en jouant plus longtemps que prévu.

Le 15 avril, Jan Delay a présenté son nouvel album «Hammer & Michel» dans le cadre du Showcase organisé par 20 minutes, Sony et PostFinance. Pour la première fois, le musicien allemand s'est glissé dans le rôle du rockeur, avec ses nouveaux morceaux dans des sonorités plus dures qu'avant, et il reconnait que ça lui coûte beaucoup d'énergie: «nous avions déjà fait du sport de compétition sur scène, mais là, c'était carrément du sport de haut niveau!» Le showman allemand a tout donné sur scène: dans sa chemise de bûcheron, il a fait de l'air guitar sur «Wacken», a incité la foule à agiter un doigt d'honneur sur «Fick» et a cité Guns N' Roses, Blur, Lenny Kravitz, les Beastie Boys et Red Hot Chili Peppers.

Pour arracher le public suisse à son confort et le faire se lever de ses sièges, l'Hambourgeois a dû redoubler d'efforts: «vous êtes simplement différents, très particuliers. Vous regardez d'abord pour vous faire une opinion avant de vous lâcher.» Les nouvelles tonalités de Delay et de son groupe de onze, les Disko No. 1, ont séduit le public. Au niveau des horaires, l'artiste a même débordé et ne s'est pas arrêté aux 45 minutes prévues, gratifiant les fans de nombreux morceaux supplémentaires, dont le tube «Oh Jonny».

«Pas besoin que ce soit l'euphorie totale. On peut aussi ressentir des choses dans le calme. Ce qui compte, c'est le lien qui se crée et qu'à la fin on ne fasse plus qu'un», c'est ce que pense Delay d'un concert réussi. Le jeune homme de 37 ans était finalement totalement dans son élément au club Härterei de Zurich. Il profite à fond de sa tournée, même s'il est papa depuis peu. «Je peux continuer de faire ce que j'ai toujours fait, car j'ai la chance d'avoir ma copine qui s'occupe de notre enfant à la maison et que tout roule.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!