50 Cent: «Je ne suis plus un petit rebelle»
Actualisé

50 Cent«Je ne suis plus un petit rebelle»

Fini l'image du rappeur bling-bling et violent? 50 Cent, à 42 ans, dit s'être assagi. Interview.

par
Henry Arnaud
50 Cent a eu beaucoup de plaisir à tourner avec Gerard Butler.

50 Cent a eu beaucoup de plaisir à tourner avec Gerard Butler.

AFP/Astrid Stawiarz

De son vrai nom Curtis Jackson, 50 Cent joue les gangsters aux gros bras dans le film «Criminal Squad», sorti mercredi 21 février 2018. Un personnage qui n'a plus rien à voir avec celui qu'il est aujourd'hui. Rencontre.

Votre rôle du criminel Enson semble avoir été écrit sur mesure pour vous. Pas vrai?

Pas faux! Enson est un vétéran des commandos, devenu braqueur de banques et il projette d'attaquer la Réserve fédérale américaine à Los ­Angeles. Mais je ne suis pas ce gars. Même si j'ai l'image du dur musclé, les dialogues ont été modifiés pour me correspondre.

Que pensez-vous du duo que vous formez avec Gerard Butler?

Cela fait des années qu'on aurait dû bosser tous les deux. En apparence, tout nous sépare mais on s'est entendus comme deux vieux potes dès la première rencontre. Butler est parfait pour jouer Big Nick, un flic dur et dangereux. Moi, j'ai déjà l'image du délinquant, avare en paroles, alors le rôle d'Enson était idéal.

Qu'est-ce qui pourrait surprendre nos lecteurs à votre sujet?

Je suis beaucoup plus businessman qu'on ne le pense. Le rappeur bling-bling qui dit des horreurs et ne pense qu'au fric, c'est plus vraiment ça. J'ai négocié des contrats avec de grands producteurs, rassemblé 200 millions de dollars pour investir à Hollywood et j'ai un vrai sens des affaires.

Il y a quinze ans, 50 Cent devenait une star du rap presque en l'espace d'une nuit. Regrettez-vous cette époque?

Non, il faut être un gamin rebelle pour faire du rap... et je l'étais. Mais l'image des bolides, des bijoux, des millions de dollars, tout ça n'est que du tape-à-l'oeil pour les clips. Quand je tournais une vidéo, il y avait des gardes du corps payés non pas pour me protéger, mais pour être certains que les diamants retournaient chez le joaillier à la fin du tournage (rires).

Est-ce que vos proches vous appellent Curtis ou 50 Cent?

Cela dépend des circonstances, mais 50 est mon surnom depuis tellement longtemps!

Bande-annonce «Criminal Squad»

La bande-annonce de «Criminal Squad», de Christian Gudegast

Ton opinion