Etats-Unis: «Je ne vais pas enseigner à des élèves armés»
Actualisé

Etats-Unis«Je ne vais pas enseigner à des élèves armés»

Le Kansas autorise à son tour les armes à feu dans ses universités publiques. Une situation qui alarme certains professeurs et élèves.

Les étudiants et les enseignants seront autorisés à venir armés à partir de samedi dans les universités publiques du Kansas. Les armes devront rester dissimulées, selon la loi votée il y a quatre ans dans cet Etat du centre des Etats-Unis. Elle s'appliquait depuis à tous les établissements publics à l'exception des universités, qui en avaient été exclues jusqu'au 1er juillet.

Alarmés par son entrée en vigueur, certains enseignants et étudiants songent à quitter les établissements publics, selon les médias locaux. «Je ne vais pas enseigner à des élèves armés. C'est complètement fou», a déclaré un professeur d'anglais de l'Université du Kansas, Philip Nel, sur la chaîne locale KSNT. «Je cherche un autre emploi.»

Columbine et Sandy Hook

La décision du Kansas est la dernière en date dans un pays régulièrement endeuillé par des fusillades de masse. Celles-ci frappent régulièrement des établissements scolaires, comme les célèbres tueries de Columbine en 1999 ou de l'école de Sandy Hook, quand 20 enfants et six adultes avaient été abattus en 2012.

Face à cette violence, plusieurs Etats comme la Californie interdisent strictement l'accès aux personnes armées dans les universités, tandis qu'une dizaine d'autres ont au contraire opté pour l'autorisation du port d'armes dans les universités.

30'000 morts par an

La loi adoptée au Kansas permet toutefois aux universités publiques de continuer à interdire les armes, mais à condition qu'elles installent des détecteurs de métaux. Une option bien trop coûteuse, ont réagi plusieurs directions d'établissements.

Les élus du Kansas ont en revanche décidé d'autoriser les hôpitaux publics à continuer d'interdire les armes dans leurs enceintes, y compris les locaux situés sur des campus.

Les armes à feu font 30'000 morts par an aux Etats-Unis, dont plus de 20'000 suicides. (ats)

Ton opinion