Carouge (GE): «Je ne voyais rien à cause de la fumée et j’entendais: sortez vite!»

Publié

Carouge (GE)«Je ne voyais rien à cause de la fumée et j’entendais: sortez vite!»

Des détritus en feu ont enfumé un immeuble jusqu’au dernier étage. Vingt personnes ont été intoxiquées. Les habitants pourraient regagner leur logement en soirée.

par
David Ramseyer
1 / 5
Suite à l’incendie et au dégagement de fumée, 51 locataires des numéros 43 et 45 de la rue Caroline, à Carouge (GE) ont été contrôlés par les équipes de secours. 

Suite à l’incendie et au dégagement de fumée, 51 locataires des numéros 43 et 45 de la rue Caroline, à Carouge (GE) ont été contrôlés par les équipes de secours. 

dra
Alertés à 3h57, les pompiers sont vite venus à bout du feu. Mais les opérations d’aération des allées sont longues.

Alertés à 3h57, les pompiers sont vite venus à bout du feu. Mais les opérations d’aération des allées sont longues.

dra
De nombreux habitants ne pourront pas retourner chez eux dans l’immédiat. Ils devraient cependant pouvoir le faire en soirée.

De nombreux habitants ne pourront pas retourner chez eux dans l’immédiat. Ils devraient cependant pouvoir le faire en soirée.

dra

Une heure et demi après avoir quitté précipitamment son logement, la jeune maman avait toujours de la suie sur les mains: «Il y en avait partout sur les murs du couloir…» Juliana rembobine: «On a été réveillés par des cris puis j’ai regardé par le judas de ma porte. C’était tout noir. Il y avait de la fumée et je distinguais vaguement la lueur de quelques lampes de poche». 

Par les échafaudages

Un incendie s’est déclaré dimanche vers 4h au numéro 45 de la rue Caroline, à Carouge (GE): peu de flammes – des détritus se sont embrasés à l’intérieur de l’allée; l’enquête de police devra dire pourquoi– mais un énorme dégagement de fumée qui a aussi gagné l’allée voisine, jusqu’au dernier étage de l’immeuble en travaux, bardé d’échafaudages. 

C’est par là que Pascal a fui, son dernier-né sous le bras. «Les pompiers nous ont ensuite récupérés avec la nacelle.» D’autres locataires se sont réfugiés sur une marquise. Tout le monde s’est ensuite retrouvé sur le trottoir. «Il y a de la solidarité chez nous, rebondit Pascal. On vérifiait les uns les autres que personne ne manquait.» Debout devant un café voisin, Antonio revit la scène: «Quand j’ai quitté mon appartement, je n’y voyais rien du tout tellement la fumée était dense. J’entendais juste des gens crier: sortez vite, sortez!». 

@Incendie secours Genève

Deux hospitalisations

En tout, 51 personnes ont été examinées par les services de secours. Vingt habitants ont été incommodés ou intoxiqués par les émanations, dont deux ont du être emmenés à l’hôpital, a précisé le lieutenant Nicolas Millot, officier de communication du Service d’incendie et de secours (SIS). Ce dernier a indiqué que les résidents ne pourraient pas regagner leur domicile dans l’immédiat: «Le hall de l’allée 45 est détruit, et nous devons ventiler les très importantes fumées qui ont envahi le bâtiment.» Un temps évoqué, le relogement des locataires ne devrait finalement pas être d’actualité. La mairie a ouvert un bâtiment pour les accueillir durant la journée mais a priori, ils pourraient retourner chez eux dès 18h, selon les autorités carougeoises.

Le SIS a engagé trente sapeurs et huit véhicules dans l’opération, ainsi que plusieurs ambulances. Dix pompiers volontaires carougeois sont également intervenus en renfort.

Ton opinion