Neuchâtel: Son compte vidé par des voyous, elle finit à l’hôpital

Publié

NeuchâtelSon compte vidé par des voyous, elle finit à l’hôpital

Une septuagénaire a été victime d’un vol à l’astuce au bancomat. Les malfrats ont subtilisé sa carte et vidé son compte. L’assurance ne remboursera qu’une partie du montant volé. La victime est hospitalisée et son fils est très inquiet.

par
Abdoulaye Penda Ndiaye
Les malfaiteurs ont sévi à Neuchâtel puis ont effectué des prélèvements avec la carte volée en Suisse, à Besançon et à Marseille (F).

Les malfaiteurs ont sévi à Neuchâtel puis ont effectué des prélèvements avec la carte volée en Suisse, à Besançon et à Marseille (F).

afp

C’est un coup de vol à l’astuce classique, mais Jocelyne* (72 ans) ne l’a pas vu venir. Mi-décembre, un homme l’a distraite au moment où elle venait de composer son code pour prélever de l’argent au bancomat. En une fraction de seconde, un complice du quidam s’est emparé de la carte bancaire de la septuagénaire en plein centre-ville de Neuchâtel.

«Ma mère a cru que l’appareil avait avalé sa carte. C’était un samedi après-midi. Elle a décidé d’attendre lundi matin pour contacter sa banque», explique Alex*, le fils de Jocelyne. Une fois à la banque, la dame âgée a vu son monde s’effondrer: un employé lui a annoncé qu’elle avait été victime de voleurs qui lui avaient vidé son compte. «Avant l’AVS, ma maman était à l’AI. Sa fortune était de 6000 fr. Ils lui ont tout pris.»

Perte de connaissance, fracture du bassin, chirurgie cardiaque

Jocelyne a porté plainte. Après avoir visionné les images de vidéosurveillance, la police lui a signalé que les malfaiteurs étaient des pros. Depuis cette mésaventure, la santé de la Neuchâteloise s’est énormément dégradée. Le cœur de la Suissesse septuagénaire, dont la vie a été émaillée de drames, s’est fragilisé. Début janvier, prise de vertiges, elle a perdu connaissance et s’est fracturé le bassin chez elle. Elle a également subi une opération de chirurgie cardiaque.

De son lit d’hôpital, la septuagénaire s’accroche encore à une lueur d’espoir: récupérer, grâce à son assurance bancaire, l’intégralité de sa fortune volée. Mais la banque a décidé de faire un geste et a versé à sa cliente les deux tiers du montant du préjudice. Selon elle, Jocelyne a manqué de vigilance. Sa responsabilité est donc partiellement engagée. «Je n’ose pas annoncer ça à ma maman», a déclaré le quadra à l’AI à cause d’une maladie incurable marquée par des douleurs chroniques.

*Prénoms d’emprunt

D’Yverdon-les-Bains à Marseille

Les deux malfrats ont utilisé la carte volée avec un appétit vorace à coup de retraits en francs et en euros. Les lieux des prélèvements révèlent leur itinéraire: Neuchâtel, Yverdon-les-Bains, Besançon (F) et Marseille (F). Pour permettre à sa maman de rentrer dans ses fonds, Alex a ouvert «Un cœur pour ma maman», un groupe privé sur Facebook, pour vendre des cœurs virtuels d’une valeur de 10 à 50 fr. «Environ 200 fr. ont été récoltés en 24 heures. Je suis ému et touché», a salué le quadra. Selon une enquête publiée en 2018, 25% des personnes âgées de plus de 55 ans résidant en Suisse ont été victimes d’un vol, d’une arnaque ou d’un détournement.

Le fils: «Pas question de s’enrichir»

Mardi matin, Alex a exprimé sa gratitude sur les réseaux sociaux. Après avoir reçu beaucoup de promesses de dons, il a exclu toute idée d’enrichissement car, selon lui, la réparation ne doit pas être supérieure au dommage. Voici son message: «Les événements se bousculent à vitesse grand V. Je dois avouer que je suis un peu dépassé. En effet, suite à l'article paru dans «20 minutes», il y a aussi eu une interview sur Rouge FM. Les dons affluent. C'est absolument merveilleux(…). Pour moi, il était important que ma maman récupère l'intégralité de ce qu'on lui avait volé mais pas plus. Il n'est pas question qu'elle s'enrichisse, ça n'est absolument pas le but. Donc, je vais peut-être suspendre les promesses de dons après avoir calculé le montant total reçu cet après-midi. Quitte à reprendre par la suite si le montant total n'est pas atteint ou stopper cette opération.»

Ton opinion

536 commentaires