Guillermo Guiz: Je peux être con, mais toujours gentiment

Publié

Guillermo Guiz«Je peux être con, mais toujours gentiment»

L’humoriste Guillermo Guiz jouera «Au suivant!», son deuxième spectacle, à Genève et Lausanne les 29 et 30 novembre 2022.

par
Julienne Farine
Guillermo Guiz ne sait pas encore s’il écrira un troisième seul en scène.

Guillermo Guiz ne sait pas encore s’il écrira un troisième seul en scène.

Hélène-Marie Pambrun

Difficile de passer à côté du Belge de 41 ans en cette fin d’année. En plus de venir jouer au Théâtre du Léman, à Genève, et à la Salle Métropole à Lausanne, Guillermo Guiz est au cinéma dans «Fragile», aux côtés de Yasin Houicha. Son premier vrai rôle sur grand écran. «Le premier pour lequel on décide de ne pas me couper au montage», rigole-t-il. L’humoriste et comédien a été directement sollicité par la réalisatrice qui pensait que le personnage de Giaccomo lui irait bien: «C’est quelqu’un qui est con, mais gentiment et je pense que ça me correspond. Je peux être con, mais toujours gentiment.»

Les 29 et 30 novembre 2022, c’est l’humoriste – passé au Montreux Comedy Festival en 2021 – que les spectateurs découvriront sur scène dans «Au suivant!». «Comme son nom l’indique, c’est un spectacle qui évoque ce qu’on va transmettre aux suivants et ce qu’on nous a transmis et dans lequel je parle de mon expérience. J’en suis assez fier. C’est très personnel, ça a trait à des choses très intimes», dit-il. Celui qui est également chroniqueur sur France Inter le jouera encore jusqu’en janvier 2023 puis le «rangera dans un tiroir», sans tristesse ou nostalgie. «Je ne suis pas quelqu’un qui regarde beaucoup dans le passé. Ce qui est paradoxal puisque c’est un spectacle qui parle de mon enfance. J’ai joué «Au suivant!» 150 fois, je crois que c’est bon, se marre-t-il. Je suis content d’envisager la suite.»

La suite? Il ne sait pas de quoi elle sera faite. Il avoue aimer expérimenter de nouvelles choses et laisse entendre qu’il n’est pas impossible qu’«Au suivant!» n’ait pas de successeur. «L’incertitude et un agenda complètement libre, je trouve ça plutôt exaltant», explique-t-il. Il semble cependant assez certain que le Belge poursuivra dans l’écriture, l’aspect qui lui plaît le plus dans son métier. «On a la possibilité d’aller chercher des conneries, des absurdités, des pensées, des réflexions. C’est quand même un luxe de pouvoir gagner sa vie en faisant ça de ses journées», conclut-il.

Guillermo Guiz, «Au suivant!»

29 novembre 2022, Théâtre du Léman, Genève

30 novembre 2022, Salle Métropole, Lausanne

Infos et billets sur: opus-one.ch

Ton opinion

2 commentaires