Genève: «Je pleure si je dois faire du vélo sur cette route»
Actualisé

Genève«Je pleure si je dois faire du vélo sur cette route»

Un collectif de jeunes cyclistes a tagué le boulevard Georges-Favon, pour attirer l'attention sur les lieux dangereux du trafic genevois.

par
Lucie Fehlbaum

Les membres du Collectif 144 ont tagué le Boulevard Georges-Favon dans la nuit de lundi à mardi.

Un petit bonhomme rose pédale sur un engin hybride, mi-vélo, mi-point d'interrogation. Le dessin accompagne le passant le long du boulevard Georges-Favon, de la place du Cirque jusqu'au pont de la Coulouvrenière et vice-versa. Il a été tagué dans la nuit de lundi à mardi, d'une peinture qui s'efface avec le frottement des pneus et la pluie. A sa place devrait idéalement se dessiner une piste cyclable officielle, selon le Collectif 144, initiateur de cette action. Ce dernier aimerait poursuivre ses tags dans le canton. «Nous attirons l'attention sur les endroits qui concentrent les dangers du trafic. Quelle est la place du vélo à cet endroit?», interroge le groupe d'activistes.

Bouchon permanent

«L'espace réservé aux vélos est parfait le long de la Plaine de Plainpalais. Arrivé place du Cirque, il n'y a plus rien, ni place réservée au vélo, ni signalisation. Les voitures ne savent pas qu'elles partagent la route avec les cyclistes, déplore Nataniel, membre du Collectif 144. Ce carrefour est constamment bouchonné, si un quart de ces automobilistes empruntaient un vélo, le trafic serait bien allégé.» Mardi matin, quelques passants intrigués observent les tags roses qui ornent la rue. «C'est vrai que cette route est dangereuse, même à pied j'ai peur, révèle Isabelle. Si je devais la faire à vélo, je pleurerais je crois, ou je fermerais les yeux.»

Chiffre trompeur

Pour le collectif, le problème vient d'un manque de volonté politique. «La première cause pour ne pas rouler à vélo, c'est la peur liée aux infrastructures. Les pistes s'évanouissent souvent dans le trafic. Le Canton parle de 60% du réseau routier qui serait aménagé pour le vélo. Ce chiffre est trompeur! Plus de la moitié de ces «aménagements »sont en fait des zones 30, sans séparation des voies. On n'a pas envie que nos enfants se lancent dans ce trafic», s'inquiète Nataniel.

En Suisse, plus d'un millier de cyclistes ont subi des blessures graves ou sont morts dans un accident en 2017. Les nombreux chantiers de l'été 2018 auraient pu être mis à profit pour créer plus de pistes cyclables, selon les activistes. «Les travaux ont lieu de toute façon, il faut entretenir les routes. Si le Canton est prêt à mettre 5 milliards pour la traversée du lac, pourquoi rechigne-t-il à investir les 80 millions nécessaires à la mise en place d'infrastructures cyclables sûres?»

Besoin de "confiance"

"J'ai indiqué clairement que parmi mes priorités pour la mobilité figure l'accélération de la mise en oeuvre d'un réseau cyclable continu et de qualité. J'estime que nous n'avons pas besoin d'actions comme celle-ci pour faire avancer la cause de la mobilité douce, a déclaré Serge Dal Busco, ministre des Transports. Nous avons au contraire besoin d'apaisement et de confiance pour aller de l'avant avec tous les milieux concernés."

Le Collectif 144 espère qu'"une plus grande place sera donnée au vélo" depuis le changement de législature. Leur action est pacifique. "Nous ne sommes pas totalitaristes, explique un membre du comité. La voiture reste parfois indispensable. Mais dans les cas où le vélo est une option, les infrastructures doivent suivre."

144, l'initiative

Le Comité 144 tire son nom de l'initiative ainsi numérotée et nommée "pour la mobilité douce". Elle a été adoptée par le peuple en 2009. En 2015, le plan d'action pour la mobilité douce est adopté à son tour et lance le compte à rebours: l'Etat à désormais 8 ans pour mettre en place "un réseau continu sûr de toutes les voies cyclables primaires et secondaires ainsi que des places de stationnement en suffisance". Un compte à rebours qui aurait dû commencer en 2013 selon activistes, qui ont décidé qu'en 2018, il était temps d'agir.

Ton opinion