Tennis: «Je prends de l’argent et je passe au tournoi suivant»
Publié

Tennis«Je prends de l’argent et je passe au tournoi suivant»

Dans les colonnes de «L’Équipe», le fantasque joueur français Benoit Paire a une nouvelle fois fait fort. Il a notamment confié qu’il ne s’entraînait plus du tout et qu’il ne jouait désormais que pour l’argent.

par
Sport-Center
Benoit Paire est visiblement au bout du rouleau.

Benoit Paire est visiblement au bout du rouleau.

AFP

Battu au premier tour du tournoi d’Acapulco cette semaine par Stefanos Tsitsipas (6-3, 6-1), Benoit Paire ne fait même plus semblant. Aussi connu pour ses sautes d’humeur que pour son talent sur le court, le Français de 31 ans est malheureusement en train de devenir une caricature de lui-même.

Dans un entretien accordé à «L’Équipe», le No 31 mondial, évoquant la situation qu’il traverse actuellement sur le circuit ATP, n’y est pas allé par quatre chemins.

«J’arrive, je prends un peu d’argent et je pars au tournoi suivant: je fais mon boulot. Ce qui est surprenant avec le circuit actuel, c’est qu’il y a beaucoup de bénéfices à perdre. Là, si tu gagnes un ATP 250, tu n’empoches plus que 30 000 dollars. Moi, avec des exemptions de premier tour, j’ai pris 10 000 à chaque fois en perdant directement. Pourquoi t’arracher comme un dingue pour gagner à peine plus?» s’est justifié le Français.

«Je ne suis pas entraîné»

Pire encore, l’Avignonnais, qui a perdu treize de ses quinze derniers matches sur le circuit, a également avoué qu’il ne s’entraînait plus du tout. «Je ne touche pas du tout à la raquette. Ça ne sert à rien de payer quelqu’un sur le circuit actuellement. Je suis tout seul. Je n’ai rien, ni coach, ni préparateur physique. Je ne suis pas entraîné, pas prêt à jouer des gros matches.»

Visiblement blasé, le Français, vainqueur de trois tournois en carrière, a même laissé entendre qu’il pourrait prendre prochainement sa retraite. «Si le tennis, c’est devenu ça, c’est la vie. Mais ce n’est pas ma vie. Je ne vais pas continuer longtemps comme ça», a conclu Paire, en évoquant la situation sanitaire actuelle.

Ton opinion