Mélanie Winiger: «Je respecterai Stress quoiqu'il arrive»
Actualisé

Mélanie Winiger«Je respecterai Stress quoiqu'il arrive»

Cinq mois après s'être séparée de Stress, Mélanie Winiger sort enfin de son silence. Elle est restée très proche du rappeur, devenu son ex-mari.

par
Fabrice Aubert

«Le plus dur dans cette séparation est probablement le sentiment d'avoir échoué. D'avoir vraiment essayé mais de ne pas avoir réussi. Quand on donne tout et que, malgré cela, ça ne fonctionne pas, la déception est la conséquence logique.» Mélanie Winiger revient pour la première fois, dans le «Sonntags Blick», sur la fin de son idylle avec Stress.

«J'ai parfois eu le sentiment que je ne suffisais plus», poursuit l'ex-Miss Suisse qui estime avoir sa part de responsabilité dans l'échec de leur mariage. «Il est important de s'interroger sur ce qui s'est passé et de se parler de manière crue sans écouter ce que disent les autres, plus occupés à propager des rumeurs. Si on se fiait aux ragots, j'aurais déjà eu trois nouveaux compagnons depuis la séparation avec Stress ce qui est juste une immense plaisanterie.»

De bonnes relations avec ses ex

Après la séparation, Winiger a eu besoin de prendre du recul pour réfléchir à son avenir. «Pour moi la vie continue, dit-elle. Je n'ai pas peur à cause de mon âge. J'ai déjà un enfant donc je n'ai pas la pression de l'horloge biologique. En plus, j'ai réalisé beaucoup de choses dont je suis fier. Je vais bien, je ne me sens pas du tout seule. Et j'ai la chance d'avoir gardé de très bonnes relations avec mes ex et leurs entourages, basées sur le respect et l'honnêteté réciproques.»

C'est le cas pour Stress: Mélanie est restée très proche du rappeur vaudois, avec qui elle entretient des contacts réguliers malgré leur rupture. «Il est l'une des personnes que je respecte le plus. Cela restera le cas pour toujours, peu importe ce qui arrive. En plus d'être l'un des meilleurs musiciens, il est la personne la plus intègre que je connaisse. Chaque personne qui est autorisée à entrer dans sa vie a gagné au loto…»

Elle veut un homme qui la fasse rire

Un retour de flamme serait-il dès lors envisageable? «Ne peut-on pas juste respecter un ex sans devoir parler de se remettre ensemble?», répond celle qui dit croire toujours en l'amour et ne pas se lamenter sur son sort. «Je ne suis pas assise chez moi à pleurer en pensant que je ne retrouverai pas d'homme. Mais j'ai eu une phase pendant laquelle je me suis isolée. J'ai analysé ce qui s'est passé et me suis demandé ce que je voulais de moi, de la vie et d'un homme.»

Justement, comment est l'homme qui pourrait la faire craquer? «Il faut qu'il m'accepte comme je suis, qu'il me laisse me sentir comme une femme et qu'il ait énormément d'humour. Un mélange entre un homme et un enfant. Qu'il me laisse vivre mais que l'on ait tout de même une relation forte. Être drôle et profiter de la vie, beaucoup voyager et explorer de choses ensemble.» Serait-elle prête à se marier une nouvelle fois? «Ce n'est pas exclu. Je n'en ai aucune idée. Je ne me pose pas la question, je prends les choses comme elles viennent.»

«Je suis facile à vivre»

Après la séparation, des mauvaises langues avaient laissé entendre que la vie aux côtés de Mélanie n'était pas un long fleuve tranquille. «Ceux qui me connaissent savent que je suis extrêmement facile à vivre, rétorque-t-elle. Je suis juste très indépendante. Mais si on essaye de me marcher dessus, je me révolte.»

Dans l'interview, on apprend également que l'ex-Miss Suisse croit en la réincarnation et que la chose dont elle est la plus fière est son fils Noël, 10 ans. «C'est un enfant super. Il est très sociable, bien élevé et a un humour génial. Nous avons une magnifique relation basée sur le respect, la chaleur et l'amitié. J'ai déjà rencontré des couples qui ne voulaient pas avoir d'enfant mais qui ont changé d'avis après avoir rencontré Noël.»

Mélanie Winiger confie en outre l'un des ses rêves: vivre dans un ranch en Australie et élever des chevaux. Pour le moment, elle va tourner dans un nouveau film au mois de mai. Un moment qu'elle attendait impatiemment: «Depuis une année, j'ai lu cinq ou six scénarios. J'ai donné suite à deux mais rien n'a été tourné jusqu'à présent. C'est ce qui est le plus ennuyant dans mon métier: on passe la majorité de son temps à attendre. Attendre que le projet soit terminé, qu'il soit financé…»

Suivez toute l'actualité des stars sur les réseaux sociaux avec «20 minutes»:

Ton opinion