09.10.2017 à 20:39

Will Poulter«Je savais que ce rôle allait me traumatiser»

Will Poulter se souviendra longtemps du personnage raciste qu'il incarne dans son dernier film. Une expérience très désagréable pour lui...

de
Benjamin Blanc
Dans la vie, le comédien britannique a horreur du racisme.

Dans la vie, le comédien britannique a horreur du racisme.

AFP/Daniel Leal-olivas

L'acteur anglais de 24 ans campe un policier raciste et sadique dans «Detroit», film-choc sur la révolte des Noirs il y a 50 ans dans la ville du Michigan, au cinéma dès le 11 octobre 2017. Un rôle à contre-emploi qui l'a poussé à bout et lui tient à cœur.

Est-il vrai que vous avez craqué et pleuré lors du tournage de certaines scènes du film?

Oui. Je savais que ce rôle avait le potentiel de beaucoup me traumatiser. Me glisser dans la peau d'un type aussi ignorant et haineux, d'un raciste, a été une expérience des plus désagréables. Mais j'hésite à trop en parler quand je pense à ce qu'ont dû endurer les acteurs qui campaient les victimes et encore plus les individus qui ont réellement vécu ces événements.

Avez-vous essayé de comprendre pourquoi quelqu'un peut devenir aussi haineux?

Oui, j'ai essayé mais le problème c'est qu'il n'y a pas d'explications rationnelles ou logiques au racisme. Un raciste croit à un paquet de mensonges sur les gens de couleur. Comment peux-tu être

aussi sûr de ton opinion sur les Noirs quand elle n'est pas validée par les faits ? Je ne suis pas certain que je comprendrai un jour ni que j'aie forcément envie de comprendre.

De qui vous êtes-vous inspiré pour jouer ce rôle?

De personne en particulier. Je n'ai pas souffert du racisme dans ma vie mais j'en ai été témoin. Tu n'as pas besoin d'aller très loin pour voir des racistes en action. Il y a 900 groupes différents de ce

type officiellement recensés aux USA, et je te passe les autres. Certains ont beaucoup de membres et diffusent des vidéos sur YouTube dans lesquelles ils racontent des conneries d'une bêtise

exceptionnelle.

Avez-vous le sentiment de prendre un risque en incarnant ce personnage?

Non, j'en suis fier parce qu'on ne peut plus tolérer des gens pareils dans notre société. Un flic doit être au service de la loi et de la communauté. Permettre à des racistes de porter l'uniforme est une honte. Mon expérience de la police est limitée à celle de l'hétéro blanc de la classe moyenne que je suis mais le fait est qu'il existe toujours des flics racistes.

Voyez-vous une grande différence entre le racisme en Angleterre et aux Etats-Unis?

Pas vraiment. Les deux pays continuent d'opprimer les gens de couleur et les Blancs en profitent. Je dirais que nous avons nos propres problèmes en Angleterre mais l'Amérique se trouve à un moment particulièrement dangereux de son histoire parce que Donald Trump est au pouvoir. C'est une période de régression pour les droits civiques.

Regardez la bande-annonce de «Detroit», dès le 11 octobre 2017 au cinéma:

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!