Emily Vancamp: «Je suis à l’aise dans une blouse d’infirmière»
Actualisé

Emily Vancamp«Je suis à l’aise dans une blouse d’infirmière»

Héroïne de la série médicale «The Resident», Emily Vancamp ne s’est jamais sentie aussi bien dans un rôle.

par
Henry Arnaud, Los Angeles
Emily Vancamp, 34 ans, incarne l’infirmière Nic dans la série «The Resident», sur TF1.

Emily Vancamp, 34 ans, incarne l’infirmière Nic dans la série «The Resident», sur TF1.

DR

Canadienne d’origine, elle parle couramment français et rêve de tourner davantage dans notre langue. Après la série «Revenge» mais aussi «Captain America: Civil War», Emily VanCamp est la star féminine de la série médicale «The Resident», sur TF1.

La série «The Resident» marque votre retour à la télé. Pourquoi ce choix ?

Cette série montre la corruption qui existe dans le monde médical aux États-Unis et j’ai été fascinée par ce scénario qui présente l’envers du décor d’un hôpital. J’incarne une infirmière qui est prête à tout pour aider ses patients. Elle est dure mais juste et n’a pas peur de se battre contre la bureaucratie et ceux qui ne pensent qu’à faire des bénéfices.

Est-ce que vous ressemblez à votre personnage de l’infirmière Nic?

Je suis certainement beaucoup plus proche de Nic que je ne l’étais d’Emily Thorne dans «Revenge». C’était un challenge intéressant d’incarner une fille totalement perturbée, mais je suis beaucoup plus à l’aise dans «The Resident». Je suis à l’aise dans une blouse d’infirmière même si c’était cool d’avoir de belles tenues de couturiers et des talons hauts sexy dans «Revenge».

Vous êtes mariée depuis 2018 avec l’acteur Josh Bowman qui était votre partenaire dans la série «Revenge». À quand un autre projet commun?

Il n’y a rien d’urgent. Nous avons joué un couple à l’écran dans la série tout en essayant de préserver notre vie privée hors caméra et cela n’a pas été simple. On s’encourage mutuellement dans nos projets mais chacun sa carrière. C’est plus simple en rentrant à la maison. Dans «Revenge», j’incarnais une fille limite psychopathe ce qui est fun mais complexe.

Vous allez reprendre votre personnage de Sharon Carter dans la série inédite «The Falcon & the Winter Soldier» pour Disney+. Qu’en est-il?

Comme toujours avec les studios Marvel, tout est très secret alors ne comptez pas sur moi pour en parler car je suis du genre à faire des gaffes si je ne me contrôle pas (rires). Il y a quelque chose de magique à faire partie de l’univers des Avengers et j’ai adoré chacune de mes apparitions dans ces films avec Captain America et le reste des super-héros.

Vous parlez couramment le français. Pourquoi ne pas tourner davantage de projets dans notre langue?

Moi je ne demande que ça, mais ce n’est pas évident de faire passer le message aux producteurs et réalisateurs francophones. J’ai tourné pour la première fois en français dans le film canadien «Pays» entre Montréal et Terre-Neuve avec une réalisatrice québécoise, Chloé Robichaud, et cela reste l’une de mes meilleures expériences artistiques. Alors si un metteur en scène français ou suisse à un projet pour moi, qu’il n’hésite pas à me faire signe.

Ton opinion

3 commentaires