Tennis: «Je suis comme le bon vin: meilleure avec le temps»

Actualisé

Tennis«Je suis comme le bon vin: meilleure avec le temps»

Timea Bacsinszky (WTA 37) a cueilli à Acapulco (Mex) le deuxième titre de sa carrière, le premier depuis son extraordinaire retour au plus haut niveau.

Quelques heures après le sacre de Roger Federer à Dubaï, la Vaudoise a livré le match parfait en finale, s'imposant 6-3 6-0 devant la Lyonnaise Caroline Garcia (WTA 30).

66 minutes ont suffi à Timea Bacsinszky pour prendre la mesure de sa rivale et lever une deuxième fois la coupe de la championne, cinq ans et demi après son unique titre jusqu'ici au Luxembourg. Durant cette finale à sens unique, la joueuse de Belmont a enlevé les neuf derniers jeux du match pour conclure en beauté une semaine qui n'avait pas débuté de la meilleure des manières. Elle avait, en effet, longtemps été dans les cordes lors de son premier tour contre la qualifiée néerlandaise Richel Hogenkamp (WTA 125), qui avait gagné la première manche avant de signer la première le break dans les deuxième et troisième sets.

Très proche d'abandonner le tennis en 2013 - elle avait même commencé une reconversion dans l'hôtellerie - , Timea Bacsinszky mérite mille fois le surnom de «Comeback kid» que lui attribue désormais la WTA. «Je suis plutôt comme le bon vin. Je suis meilleure avec le temps», a remarqué la Vaudoise. «Il y a deux ans, j'ai décidé de reprendre le fil de ma carrière avec une nouvelle équipe autour de moi (réd: elle est désormais entraînée par Dimitri Zavialoff, le premier coach de Stan Wawrinka). J'ai également beaucoup travaillé avec Swiss Tennis. La route était longue. Elle l'est encore», a-t-elle ajouté.

Aux portes du top 30

«J'ai travaillé dur et j'ai su me montrer patiente. Reste que je ne pensais pas que les résultats puissent arriver si vite. Je suis vraiment fière de moi. Encore plus en sachant par où je suis passée», a-t-elle conclu.

La semaine prochaine, Timea Bacsinszky sera toujours en lice au Mexique. Tête de série no 5 du tournoi de Monterrey, elle rencontrera au premier tour la Belge Yanina Wickmayer (WTA 85) contre laquelle elle reste sur deux victoires. La Vaudoise semble réellement capable d'enchaîner. Plus rien ne semble impossible à une joueuse promise à intégrer cette année le top 20 du classement de la WTA.

Un objectif dont elle s'approche à grands pas. Son titre à Acapulco va lui faire gagner six places dans la hiérarchie mondiale, ce qui la fera pointer lundi au 31e rang à la WTA. Il s'agit jusqu'ici du meilleur classement de sa carrière. (si)

Ton opinion