Actualisé 03.06.2019 à 05:51

Tennis

«Je suis content qu'il dise ça une fois dans sa vie»

Qualifiés pour un quart de finale 100% suisse, Roger Federer et Stan Wawrinka ont parlé l'un de l'autre dimanche.

de
Jérémy Santallo, Paris

Avant que Stan Wawrinka ne le rejoigne dimanche en quart de finale à Roland-Garros, Roger Federer a été le premier à évoquer l'éventualité d'un match couperet entre les deux stars du tennis helvétique. A Fabrice Santoro, l'ancien joueur français, le Bâlois a répondu ceci concernant l'identité de son futur adversaire mardi. «J'ai des mauvais souvenirs de mon match contre Stan en 2015. Il m'avait mis trois sets, avec son short terrible, a rigolé l'homme aux vingt titres en Grand Chelem sur le Central, après sa promenade de santé en 8es de finale contre l'Argentin Leonardo Mayer. Mais j'espère que Stan gagne», avait-il fini par lâcher, avant de saluer les spectateurs.

Vaincu par le Vaudois en quart de finale en 2015 à la Porte d'Auteuil - l'année de son titre à Paris, Roger Federer a reconnu que son compatriote était une vraie menace sur brique pilée. «C'est sur cette surface que c'est le plus dur, le plus dangereux pour moi contre lui, a répondu le «Maître». Mais j'ai envie de commencer par dire que je suis content qu'il soit de retour après ses problèmes de genou. Je pense qu'il est heureux d'avoir en quelque sorte une seconde vie sur le circuit parce que pendant une période, il ne savait pas s'il pourrait revenir. Ça fait plaisir de le voir libéré de ses douleurs et bien jouer. On verra mais j'espère qu'il n'est pas à son niveau de 2015 car à ce moment-là il détruisait la balle. C'était incroyable.»

Voici le complément de ce qu'a dit Roger Federer sur Stan Wawrinka en vidéo.

Quelques heures après, Stan Wawrinka est sorti vainqueur de son thriller face au Grec Stefanos Tsitsipas sur le court Suzanne-Lenglen. Si le Vaudois est revenu - un peu - sur son combat du jour en conférence de presse, beaucoup de questions ont gravité autour de ses retrouvailles avec son aîné. «Jouer Roger en quart de finale, c'est quelque chose d'incroyable. Il est le meilleur joueur que notre sport ait connu. Je ne l'ai pas battu très souvent dans ma carrière mais je l'ai fait une fois ici. C'était un jour spécial pour moi, je me souviens encore de ce moment. C'est toujours particulier de le jouer. A chaque fois que j'entre sur le court pour l'affronter, je sais que cela va être difficile car il a quelque chose qui fait de lui ce joueur si spécial.»

Relancé sur les propos de Roger Federer - comme quoi il pilonnait la balle en 2015 -, Stan Wawrinka a bien fait rire les journalistes. «Je suis content qu'il dise ça au moins une fois dans sa vie (sourire). Je pense que cette année là, j'ai écrasé le tournoi, et je suis heureux avec ces souvenirs. Mais comme je l'ai dit, cela arrive rarement contre Roger. Normalement, c'est même l'opposé (ndlr: il passe à côté de l'événement). Cela va être un gros challenge. Il n'y a pas grand chose de plus à dire. Nous nous réjouissons tous de le revoir sur terre battue après toutes ces années. Et on verra pour moi dans deux jours (rires).»

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!