Penn Badgley: «Je suis détestable dans «You», mais j'aime ça!»
Publié

Penn Badgley«Je suis détestable dans «You», mais j'aime ça!»

Penn Badgley reprend son rôle de célibataire maniaque pour une deuxième saison de la série de Netflix.

par
Henry Arnaud
Hollywood

Succès surprise de la plateforme américaine en 2019, «You» a permis à l'ancien héros de la série «Gossip Girl» de faire son retour sur le petit écran. Dans les épisodes inédits, en ligne depuis jeudi, Penn Badgley, 33 ans, relève une nouvelle fois le défi d'incarner un psychopathe.

Qu'est-ce qui vous a attiré dans le personnage de Joe Goldberg?

Je suis détestable dans «You», mais j'aime ça! Sous des apparences de douceur et de gentillesse, Joe est un monstre. C'est le fait d'incarner un gars aussi perturbé qui m'a attiré. Je voulais analyser la psychologie d'un mec aussi tordu. J'ai eu beaucoup de mal à me glisser dans sa peau, c'est un challenge qui m'a plu.

Lui ressemblez-vous dans votre vie privée?

J'espère bien que non, mais demandez à ma femme (rires). Domino (ndlr: Kirke, chanteuse qu'il a rencontrée en 2014) et moi sommes mariés depuis bientôt trois ans. Notre vie n'a rien à voir avec «You», ni avec aucune autre série d'ailleurs. Je suis très casanier et je peux passer des heures à lire des livres.

Êtes-vous agacé que l'on vous parle encore de «Gossip Girl», sept ans après sa fin?

La série a duré six ans et connu un succès mondial, je peux comprendre qu'elle fascine toujours. J'ai eu une relation d'amour-haine avec ce feuilleton. J'adorais mon job, mais il m'arrivait d'espérer que ça s'arrête. Ce n'est pas simple de se sentir enfermé dans un rôle. Moi, je préfère rencontrer des auteurs et réalisateurs de talent pour monter des films indépendants comme je l'ai fait ces derniers temps. Aucun de mes films n'a été un carton au box-office mais je m'en fous tant que je suis satisfait de mon travail et que je peux payer mes factures.

Une nouvelle version de «Gossip Girl» est annoncée pour 2020. Aimeriez-vous y jouer?

Je ne suis pas opposé à cette idée, mais je demande à lire le scénario. J'avoue que je ne comprends pas très bien l'intérêt de reprendre «Gossip Girl», à part pour faire du fric avec le titre d'une série culte. Depuis la crise économique de 2008, le concept initial de montrer les turpitudes de jeunes riches et privilégiés de New York me semble dépassé.

Vous êtes aussi musicien. Quels sont vos projets pour 2020 dans ce domaine?

La musique est aussi quelque chose que j'ai fait par passion, pas pour le fric. Je voulais juste toucher à tous les aspects d'une carrière artistique. Mon groupe MOTHXR est au point mort, mais cette aventure musicale m'a permis de rencontrer mon épouse. Nous continuons à faire de la musique ensemble, mais j'ai tiré un trait sur mes aspirations professionnelles dans ce sens. Il faut se donner à 100% entre les tournées et les promos pour les chansons. Je préfère être acteur.

Ton opinion