Crimer: «Je suis fan des eighties, mais je ne les copie pas»
Actualisé

Crimer«Je suis fan des eighties, mais je ne les copie pas»

L'artiste de pop Crimer est considéré outre-Sarine comme le nouveau talent à suivre. «Preach», premier EP du Saint-Gallois, sort le vendredi 28 avril 2017.

par
Fabien Eckert
La voix de l'artiste de 27 ans ressemble à celle du leader de Depeche Mode. Un compliment pour lui.

La voix de l'artiste de 27 ans ressemble à celle du leader de Depeche Mode. Un compliment pour lui.

R. Hadad

Sa voix de baryton et ses mélodies new wave eighties font frétiller les oreilles. Ses looks et ses chorégraphies, empruntés à la même période, intriguent. Tout porte à croire que Crimer, 27 ans, vient des années 1980. La parole est à Alexander Frei, son vrai nom.

D'où vient cet amour fou pour les eighties?

J'ai beaucoup écouté de musique de l'époque avec mes parents, comme Lionel Richie et Rick Astley. Gamin, je trouvais ça nul. C'est à 20 ans que je m'y suis intéressé et que ça m'a plu: les caisses claires, les synthés. Je suis tombé amoureux de ce son, mais je ne le copie pas. J'en suis juste fan. Comme des looks d'ailleurs. Les gens croient que je le fais exprès, mais ce n'est pas un plan marketing.

Ne vous a-t-on jamais dit que votre musique était démodée?

Si, tout le temps (rires)! C'est cyclique. Tout ce qui a déjà été fait revient tôt ou tard au goût du jour. Je reprends ce qui a été fait de bien à cette époque, la new wave et le disco, et je le mets dans un contexte actuel.

Qu'est-ce que ça fait d'être présenté en Suisse alémanique comme un talent à suivre?

C'est un sacré compliment, mais c'est un costume encore trop grand pour moi. Le challenge est que je sois un jour à sa taille.

Parlez-moi de vos chorégraphies plutôt insolites.

Je ne suis pas un danseur. J'entre en transe avec l'énergie de la musique. En live, les gens sont parfois déboussolés face à ce grand type nerveux qui fait des mouvements bizarres.

A quand un concert en Suisse romande?

Je travaille dur pour traverser le Röstigraben. Je me produis d'ailleurs juste dessus, le 12 mai 2017 au Bad Bonn à Guin (FR). Ça compte comme si je jouais chez vous ou c'est de la triche?

Preach: Disponible dès le 28 avril 2017

Crimer «Brotherlove»

Ton opinion