Football: «Je suis inquiet, la Premier League doit faire une pause»
Actualisé

Football«Je suis inquiet, la Premier League doit faire une pause»

Face à l’augmentation cas de Covid dans les clubs, Sam Allardyce a prôné l’arrêt de la compétition pour quelques semaines. Une solution qui fait son chemin

par
Mathieu Aeschmann
Sam Allardyce a vécu une soirée difficile avec son équipe de West Bromwich Albion, mardi soir contre Leeds (0-5). (Dave Rogers/Pool via AP)

Sam Allardyce a vécu une soirée difficile avec son équipe de West Bromwich Albion, mardi soir contre Leeds (0-5). (Dave Rogers/Pool via AP)

KEYSTONE

Manchester City à l’arrêt, Arsenal, Sheffield United et Fulham touchés, Ralph Hasenhüttl, le coach de Southampton, en quarantaine préventive, la Premier League subit de plein fouet les effets de la nouvelle souche du coronavirus. La dernière volée de tests hebdomadaires a révélé 18 cas positifs et les résultats de la prochaine font planer la menace d’une infection à grande échelle parmi les clubs. Face à cette détérioration de la situation, plusieurs voix ont déjà proposé un remède: fermer boutique pendant deux semaines afin de stopper les lignes de contagion.

J’ai 66 ans et la dernière chose dont j’ai envie est d’attraper le Covid-19

Sam Allardyce, manager de West Bromwich Albion

«Je suis inquiet pour moi et pour le football en général. J’ai 66 ans et la dernière chose dont j’ai envie est d’attraper le Covid-19», a par exemple insisté Sam Allardyce, mardi soir après la défaite de West Bromwich Albion face à Leeds (0-5). Quelques minutes plus tôt, «Big Sam» avait tendu un poing serré à son homologue Marcelo Bielsa, lequel lui avait empoigné la main sans retenue. Une séquence qui résumait bien le doute et le décalage qui règnent parmi les acteurs de la «PL» face à l’évolution de la situation sanitaire.

«Quand on voit l’évolution des cas, il faut placer la santé de chacun au premier plan, a continué l’ancien sélectionneur de l’équipe d’Angleterre. On peut se faire tester autant qu’on veut, on peut porter nos masques le mieux possible et se désinfecter les mains tout le temps, le virus continue de se propager dans le pays comme dans nos équipes. Face à cela, une pause («circuit breaker») me semble être la bonne solution. Arrêtons-nous et on terminera la saison un peu plus tard.»

Solskjaer est contre un arrêt

Une proposition qui gagne du terrain dans les hautes sphères de la Premier League, même si elle créerait un casse-tête en termes de calendrier. «Et quand est-ce que nous jouerions les matches, s’est par exemple interrogé Ole Gunnar Solskjaer deux heures plus tard après la victoire de MU contre Wolverhampton (1-0). Je ne vois pas très bien le bénéfice d’une pause, ce d’autant plus qu’elle pourrait durer. Quand terminerions-nous la saison?».

Les événements pourraient-ils se précipiter encore en 2020? Une première réponse viendra de Londres, ce mercredi soir, puisque la rencontre entre Fulham et Tottenham est fortement menacée par le nombre de contaminations au sein des Cottagers.

Ton opinion

6 commentaires