«Je suis prête à assumer!»
Actualisé

«Je suis prête à assumer!»

Cinq jours après avoir été condamnée à une peine de prison ferme, Paris Hilton affirme comprendre la gravité de son comportement et admet ne pas être «au-dessus de la loi».

«Je suis prête à assumer les conséquences de la violation de ma période de mise à l'épreuve», a déclaré la célèbre héritière dans un communiqué diffusé mercredi par son nouvel avocat, Richard Hutton, spécialisé dans les cas de conduite en état d'ivresse. «Je ne m'attends pas à être mieux traitée que n'importe qui d'autre qui a commis le même délit. Mon espoir, cependant, est de pas être moins bien traitée.»

La star de télé-réalité était représentée par l'avocat Howard Weitzman pendant sa comparution vendredi devant la justice pour violation des termes de sa période de mise à l'essai. Un réceptionniste du cabinet d'Hutton à Pasadena a refusé de dire à quel moment Paris Hilton avait fait appel à ses services.

Hutton lui-même n'a pas souhaité faire de commentaires malgré de nombreux appels téléphoniques.

Paris Hilton a justifié la publication du communiqué en ces termes: «Je ressens le besoin de corriger ce qui m'apparaît comme une mauvaise image de moi.»

«Je réalise tout à fait à quel point il est grave de conduire sous l'emprise de substances», a-t-elle déclaré. «Je ne pourrais pas supporter de vivre si quelqu'un était blessé ou tué par ma faute. De toute évidence, personne ne devrait conduire en état d'ébriété -même légère.»

La jet-setteuse, qui a fait état de son mode de vie doré dans une émission de télé-réalité et un CD pop, a été condamnée à 45 jours de prison pour avoir violé les termes de sa période de mise à l'épreuve dans une affaire de conduite imprudente sous l'emprise d'alcool. Un juge lui a ordonné de se présenter à la prison pour femmes de Lynwood avant le 5 juin, ajoutant qu'elle ne bénéficierait d'aucune permission pour travailler, ni d'aucun congé, prison alternative ni bracelet électronique qui la dispenserait de purger sa peine derrière les barreaux.

L'équipe juridique d'origine de Paris Hilton, dirigée par Weitzman, a fait part à la cour vendredi de son intention de faire appel de la décision.

(ap)

Ton opinion