Actualisé 16.10.2012 à 09:41

Saint-Léonard (VS)

«Je suis responsable de sa mort»

Le jeune homme qui avait abattu sa petite amie avec un fusil, en novembre 2011, s'est confié depuis sa prison. Il exprime ses regrets et explique à quel point la culpabilité lui pèse.

de
cge

«C'est tellement vite arrivé, tellement aberrant et monstrueux par rapport au ridicule de notre dispute. Si je pouvais donner ma vie pour remonter le temps...» Anthony, 24 ans, se livre dans les colonnes du «Nouvelliste», mardi. Il y a presque une année, le jeune homme avait mortellement blessé son amie, Christina, avec un fusil d'assaut. Incarcéré depuis le drame, il tente aujourd'hui d'expliquer ce qui s'est passé ce soir de novembre 2011.

«J'avais bu en rentrant du boulot. Je venais de perdre mon emploi et c'était un de mes derniers jours de travail. Christina m'a crié dessus en raison de l'état dans lequel je m'étais mis. Je me suis à mon tour énervé parce que je tenais son père pour responsable de mon licenciement», confie-t-il au quotidien valaisan. Anthony avait alors chargé son fusil «dans le but d'aller tirer un coup de feu contre sa maison, mais je suis revenu en arrière. Je m'étais un peu calmé, mais Christina, d'habitude si calme et si gentille, en a alors remis une couche en me traitant de parano et de raté.» Le couple s'était alors mis à se disputer dans la chambre à coucher.

«J'aurais tout donné pour mourir à ce moment-là»

C'est alors que le drame s'était joué. Alors qu'il tenait toujours son fusil, Anthony a heurté un meuble situé derrière lui avec le coude. «Le coup est parti», explique-t-il.

«J'aurais tout donné pour mourir à ce moment-là», poursuit le jeune homme, qui a tenté de mettre fin à ses jours dans les heures qui ont suivi. Il assure que Christina et lui s'adoraient. «C'est la seule personne que j'aie jamais vraiment aimée.»

Il ajoute n'avoir plus aucun projet et se sentir écrasé par le poids de la culpabilité. «Je suis responsable de sa mort, je ne m'en remettrai jamais. Alors, la condamnation, si vous saviez comme je m'en fous! Ça ne la ramènera pas...»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!