24.09.2020 à 14:59

Viré à tort de la police«Je suis soulagé. L’incertitude était pesante»

La police a licencié en 2019 un de ses employés parce qu’il a participé à la production de «Mad Heidi», un long métrage controversé. Il a obtenu gain de cause devant la justice zurichoise, et le Tribunal fédéral vient lui aussi de trancher en sa faveur.

de
mon/ofu

Après 13 ans de bons et loyaux services au secteur des contrôles de l’aéroport de Zurich, G.W. a été licencié avec effet immédiat en 2019. La police cantonale zurichoise lui ont reproché sa collaboration en tant que co-scénariste au film «Mad Heidi». Les forces de l’ordre avaient en effet rejeté au préalable sa demande de pouvoir exercer une activité accessoire, souhaitant qu'il se distancie du film. Celui-ci mêle violence, scènes sanguinolentes et satire. Il se sert aussi de clichés nazis.

G.W., persuadé d’avoir été viré à tort, s’est battu devant la justice zurichoise et a obtenu gain de cause en mars de cette année. Les juges ont estimé que son licenciement est «clairement abusif». Or comme le canton a fait recours contre ce jugement, l’affaire a une nouvelle fois été traitée par le Tribunal fédéral. Et celui-ci a également tranché en faveur de G.W.

Interrogé par nos confrères de «20 Minuten», le co-scénariste se dit «soulagé»: «Cette longue attente et l’incertitude étaient pesantes. Ce jugement m’enlève un poids.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!