Dieudonné: «Je suis surpris par la polémique du moment»
Actualisé

Dieudonné«Je suis surpris par la polémique du moment»

L'agent de Dieudonné en Suisse se bat pour que l'humoriste controversé puisse jouer. Il a énormément de difficultés à trouver des grandes salles.

par
Laurent Morel

Craignez-vous des débordements au spectacle à Nyon?

On a renforcé la sécurité, il y aura plus d'agents. Cependant, il n'y a jamais eu de grabuge lors des représentations de Dieudonné en Suisse.

Comment expliquez-vous l'effervescence que provoque la venue de l'humoriste au Théâtre de Marens?

Nous avons un public d'habitués. Du coup, les soirées étaient complètes avant même la polémique. On n'a même pas touché la moitié du potentiel de Dieudonné dans la région. On éprouve énormément de difficultés à trouver une plus grande salle. Du coup, il doit jouer deux fois par soir, ce qui est fatiguant.

Justement, qui vous refuse la locations des salles?

Je n'ai pas demandé à Lausanne. A Genève, c'est soit je ne reçois pas de réponse, soit elles sont négatives. On m'a refusé Thônex et d'autres grandes structures comme le Théâtre du Léman. Pourtant, si demain j'essaie de louer l'Alhambra, je suis sûr que le Tribunal débouterait les autorités qui m'opposeraient un refus. Ce qui est sûr, c'est qu'on est pas accueilli à bras ouverts. Sauf dans des petites salles. Je pense que je pourrais en trouver beaucoup.

Comptez-vous continuer de faire tourner Dieudonné en Suisse?

Je suis extrêmement fatigué et surpris par toute la polémique du moment mais je tiens bon. Il va me falloir une période de réflexion. Je me bats depuis des années pour qu'il puisse jouer et ce, en étant un militant antiraciste. Mais ces dernières semaines ont dépassé tout ce que j'imaginais.

Ton opinion