Actualisé 19.01.2011 à 16:01

Open d'Australie

«Je suis toujours en vie !»

Roger Federer a senti le vent de la défaite souffler dans sa nuque à Melbourne. Le Bâlois a dû aller à la limite des cinq sets pour se défaire de Gilles Simon.

Roger Federer ne masquait pas son soulagement après sa victoire sur Gilles Simon au 2e tour de l'Open d'Australie. «Ce fut un très grand match. L'opposition de style a offert, je crois, un beau spectacle, soulignait le Bâlois. J'ai réussi une superbe entame. Ensuite, je n'ai pas le sentiment d'avoir mal joué aux troisième et quatrième sets. Mais Gilles a élevé son niveau et les conditions ont changé. Il faisait plus froid et le jeu s'est ralenti. Cela devenait de plus en plus difficile de frapper des coups gagnants.»

Roger Federer a rendu hommage à son adversaire. «Ce soir, Gilles a démontré qu'il n'était pas devenu no 6 mondial par hasard en 2008. Il est capable de se sublimer contre les meilleurs. Il m'avait battu deux fois. Il a battu Nadal aussi à Madrid. Il ne souffre aujourd'hui plus de son genou. Il peut retrouver sa place dans le top-ten.»

Le Bâlois assure qu'il est prêt physiquement à enchaîner vendredi avec ce seizième de finale contre Xavier Malisse. Un joueur qu'il juge dangereux. «J'avais 12 ans quand nous nous sommes rencontrés pour la première fois lors d'un tournoi au Havre, se souvient-il. Avec lui, tout est possible. Il reste sur une finale à Chennai contre Stan auquel je vais sans doute demander deux ou trois renseignements. Il y a tellement longtemps que je ne l'ai plus affronté. Xavier est un joueur complet, capable de bien défendre et d'attaquer aussi.»

3h13 de combat

Le Français possède bien ce petit supplément d'âme qui lui permet de troubler la sérénité de Roger Federer. «J'espère ne plus jamais le rencontrer», glissait malicieusement Roger Federer à l'issue de ce deuxième tour remporté 6-2 6-3 4-6 4-6 6-3 après un superbe combat long de 3h13.

Un ace - son onzième de la soirée - sur sa cinquième balle de match a validé son billet pour les seizièmes de finale de l'Open d'Australie, dont il détient le titre. Son prochain adversaire sera vendredi le Belge Xavier Malisse (ATP 45).

Même s'il a concédé sa première défaite devant le Bâlois en trois rencontres, Gilles Simon mérite toutes les éloges. Il est bien parvenu à, comme il le souhaitait, «installer le combat» sur la Rod Laver Arena. Malgré un début de match magistral, Roger Federer a été poussé dans ses derniers retranchements.

Malisse pour Federer, Monfils pour Wawrinka

Roger Federer a été emmené pour la huitième fois dans un cinquième set à l'Open d'Australie. Avec cette victoire, il présente désormais un bilan équilibré avec quatre victoires contre quatre défaites.

Samedi, Roger Federer affrontera pour la première fois depuis quatre ans et demi Xavier Malisse, son camarade de promotion. Le Belge ne l'a plus battu depuis cette invraisemblable rencontre de Coupe Davis à Bruxelles en juillet 1999. Il est en forme avec sa finale à Chennai contre Stanislas Wawrinka et sa victoire expéditive 6-4 6-0 6-1 mercredi contre Albert Montanes (no 25). Il reste toutefois sur sept défaites de rang face à Roger Federer.

Il y aura, par ailleurs, un deuxième Suisse - France dans le tableau du simple messieurs après Federer - Simon. C'est bien, en effet, Gaël Monfils (no 12) que Stanislas Wawrinka affrontera vendredi. L'Antillais s'est qualifié en battant en quatre sets - 6-4 6-3 1-6 6-2 - le Portugais Frederico Gil (ATP 91). (20 minutes/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!