Actualisé 17.05.2013 à 07:34

Julia Channel

«Je vais épouser le père de mon fils en octobre»

Julia Channel vit en Angleterre depuis 2009. A 39 ans, l'ex-star française du X y a trouvé l'amour et vient d'accoucher de son deuxième enfant.

de
Fabrice Aubert

«J'avais envie de m'imprégner des influences musicales et que mes enfants soient bilingues.» C'est ainsi que Julia Channel explique son choix de s'installer à Londres. Elle y a réalisé son premier album sur lequel figure «I'm in love», déclaration d'amour à Ayden, son garçon.

Pourquoi avez-vous eu envie d'écrire une chanson pour votre fils?

J'avais envie de faire quelque chose de différent, une chanson plus personnelle. La musique a été composée pendant ma grossesse. Et lorsque j'ai accouché c'est devenu une évidence: j'avais écrit ma biographie pour ma fille et là j'ai eu envie d'écrire une chanson pour mon garçon.

Ce morceau figurera sur votre album, «Colors»?

A la base mon album était déjà fini quand j'ai enregistré «I'm in love». Mais il y figurera tout de même.

Cet album devait sortir depuis plusieurs années. Pourquoi a-t-il été tant repoussé?

En fait le producteur français avec lequel j'avais travaillé est décédé. L'album était fini mais j'ai tout recommencé à zéro. Ça aurait été trop dur pour moi de chanter sur les musiques qu'il avait composées. J'ai donc remonté un label en Angleterre, trouvé des auteurs, des compositeurs et entrepris de refaire un nouvel album. Ce n'était vraiment pas facile puisque je produis tout toute seule. C'est un vrai parcours du combattant. Par moments je me suis dit que je n'allais pas y arriver. Mais mes deux premiers singles ont été très bien accueillis en Angleterre: ils se sont classés 12ème et 17ème dans les charts entre Jennifer Lopez et Rita Ora. Mon premier titre a été joué par plus de 70% des DJ's, ici, et leurs feedbacks ont été excellents. C'est donc une belle récompense, surtout avec la concurrence très élevée dans la musique.

Vous pensez qu'ils connaissent votre passé?

Je pense que oui. En cherchant sur le web ce n'est pas difficile. Mais ici ils s'intéressent à la musique avant la personne.

La sortie de votre album est donc imminente?

On hésite encore à le sortir juste avant l'été ou à la rentrée.

Le disque s'appelle toujours «Colors»?

Oui parce que ce titre reflète bien ma musique: des titres éclectiques et variés. J'ai essentiellement travaillé avec des musiciens anglais et américains mais aussi avec un compositeur suédois qui a reçu des Grammys Awards.

Vous êtes-vous entourée d'invités?

Non, pas vraiment. Il n'y a pas de gros featuring parce que je ne voulais pas me servir des autres. Mes morceaux sont suffisamment de qualité.

Pourquoi avez-vous déménagé à Londres?

Je m'y suis installée il y a quatre ans. J'avais envie de m'imprégner des influences musicales anglaises. Je venais depuis plusieurs années dans ce pays et cette ville que j'adore. Et j'avais envie que mes enfants soient parfaitement bilingues.

Comment faites-vous pour concilier vie de musicienne et de maman?

Au début, c'était difficile de m'occuper de ma fille tout en travaillant ma musique. Ce sont les heures de sommeil qui en pâtissaient. Mais je suis très disciplinée donc j'arrive à passer du temps avec mes enfants et à partir en vacances avec eux. Ils sont ma priorité.

Et pendant votre dernière grossesse?

C'était merveilleux de vivre une grossesse en parallèle à la création d'un album. J'ai ressenti un sentiment de plénitude. On m'a par exemple proposé un titre alors que j'étais au 8ème mois et je l'ai adoré donc j'ai voulu l'enregistrer tout de suite. Je n'ai aucune patience. Et même si tout le monde me déconseillait d'aller en studio je n'en ai fait qu'à ma tête. J'ai enregistré assise mais ma voix est sortie encore mieux que d'habitude.

Votre fille a 9 ans. Elle vous donne son avis sur votre musique?

Oui, tout à fait. Elle écoute toutes mes chansons et me dit toujours ce qu'elle en pense. Elle est très cash donc elle ne prend pas de pincettes. Mais pour l'instant elle a aimé toutes mes chansons. Elle a aussi figuré dans deux de mes clips. Elle a tellement adoré ça qu'elle veut être dans tous mes clips (rires). C'est génial de voir ma petite fille danser sur ma musique.

La vie en Angleterre n'est pas trop difficile pour elle?

Pendant les premiers mois c'était dur puisqu'elle ne parlait pas anglais. Mais maintenant elle est très heureuse et parfaitement bilingue. Ce déménagement est la meilleure idée que j'aie eue depuis je ne sais combien d'années.

A-t-elle déjà lu votre biographie?

Non pas encore. Elle est trop petite. Il faudra attendre quelques années pour qu'elle puisse comprendre ce que je raconte. Je ne veux pas la perturber. C'est quand même un livre difficile. Donc on va attendre le maximum. Mais je lui ai dit qu'un livre l'attend et qu'elle connaîtra comme ça la vie de sa maman. C'est important.

Vous redoutez de parler de votre passé d'actrice X à vos enfants?

Oui, bien sûr. J'appréhende ce moment qui se rapproche car ma fille grandit vite mais il va falloir passer par là. Ce ne sera pas un moment très agréable mais d'autres actrices devenues mères sont déjà passées par là. Mais comme je suis une maman responsable, qui s'occupe bien de mes enfants et leur donne de l'amour, je pense qu'ils pourront comprendre mes choix de jeunesse.

Quel genre de mère êtes-vous?

Je suis une mère très cool quand il s'agit de m'amuser avec mes enfants. Par contre je suis très stricte et dure pour tout ce qui touche au scolaire. Ma fille bosse beaucoup pour avoir le niveau donc le suis toujours derrière elle, je ne la lâche pas. Je n'ai pas eu une vie facile, j'ai dû beaucoup me battre. Donc je veux que ce soit plus facile pour ma fille et cela passe par beaucoup d'efforts. J'insiste énormément sur le travail et les bonnes manières.

Il y a quelques années vous disiez avoir de la peine à trouver un compagnon qui accepte votre passé. On dirait que vous avez trouvé?

Ah oui mais ça va maintenant (rires). Ça va très bien même. C'est une idée que j'avais mais je me suis rendue compte que c'était faux. On peut tout à fait rencontrer quelqu'un qui accepte mon ancienne carrière. Ça existe. Mais les choses changent. Et moi aussi j'ai changé, je ne suis plus dedans, ça fait quand même 20 ans! (rires)

L'heureux élu est un Anglais ou un Français?

C'est un Anglais mais qui sait tout de A à Z de ma vie. Il n'y a rien de caché, tout est très clair. Ça fait plaisir de constater que des gens peuvent aller au-dessus de ça. Comme mes amis d'ailleurs. Heureusement tout le monde n'est pas complètement fermé.

Vous êtes ensemble depuis longtemps?

Depuis trois ans.

Mais vous n'êtes pas mariés?

Non, pas encore, mais bientôt. On va se marier en octobre. Nous nous sommes fiancés.

Vous avez investi beaucoup d'argent dans votre album, comment faites-vous pour tourner financièrement?

J'avais des économies de côté et j'ai diverses activités. Je continue de faire des shootings photos, j'ai un site de rencontres qui marche très bien et des contrats de téléphonie. J'essaie de me diversifier.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!