Ski alpin: «Je vais tout faire pour lui mettre la pression»
Publié

Ski alpin«Je vais tout faire pour lui mettre la pression»

Un duel franco-suisse va animer le combiné alpin masculin, de lundi (11h15 super-G, 15h20 slalom). Loïc Meillard assume son statut de favori et est prêt à pousser Alexis Pinturault dans ses derniers retranchements.

par
Sylvain Bolt
(Cortina d'Ampezzo)
Loïc Meillard, en tête après la première manche lors du géant d’Adelboden en janvier dernier, avait dû se contenter de la troisième place. C’est le Français Pinturault qui s’était offert le doublé dans l’Oberland bernois.

Loïc Meillard, en tête après la première manche lors du géant d’Adelboden en janvier dernier, avait dû se contenter de la troisième place. C’est le Français Pinturault qui s’était offert le doublé dans l’Oberland bernois.

freshfocus

Pas de doute, ce sont les deux skieurs les plus polyvalents du circuit. Alexis Pinturault et Loïc Meillard sont donc forcément deux candidats au podium lundi lors du combiné alpin. Une discipline qui récompense justement l’art d’enchaîner une manche avec des skis longs (super-G), puis court (slalom). Très régulier en slalom, Loïc Meillard a réalisé des progrès fulgurants en super-G (9e à Kitzbühel puis 7e à Garmisch).

«Loïc (Meillard) sera l’un de mes principaux adversaires»

Alexis Pinturault

«Loïc (Meillard) fait clairement partie des meilleurs dans cette discipline. Ce sera l’un de mes principaux adversaires, ne cache pas le skieur tricolore. Je me méfie aussi des Autrichiens Schwarz, Mayer mais aussi de mon coéquipier Muffat-Jeandet.» Le directeur des équipes de France masculines, David Chastan, sent aussi la menace Meillard: «c’est peut-être même le favori du combiné par rapport aux résultats qu’il a fait en super-G. Et il est très rapide en slalom. Il va falloir se battre!»

Alexis Pinturault, médaillé de bronze en super-G jeudi, a-t-il pris un avantage psychologique sur son jeune adversaire? «Honnêtement, je ne crois pas. Ce sera un nouveau tracé. Loïc partait avec un dossard bas qui ne lui a pas permis d’obtenir les informations sur ce saut très surprenant. Les compteurs repartent à zéro.»

Pinturault invincible?

Le skieur tricolore a remporté sept des douze derniers combinés programmés au calendrier de la Coupe du monde. C’est le lauréat de la dernière épreuve de la spécialité qui a eu lieu le 1er mars 2020 à Hinterstoder (Aut). «Pintu» s’était imposé devant Mauro Caviezel et Aleksander Aamodt Kilde. Meillard avait terminé neuvième à 2’’83.

«J’espère que ce sera un beau duel et qu’on pourra créer du spectacle.»

Loïc Meillard

Mais c’était avant le Covid-19. Et surtout avant que le frère de Mélanie ne passe à la vitesse supérieure en super-G. Il a depuis intégré le top 20 de la discipline cet hiver. Du coup, le skieur suisse assume d’ailleurs complètement son duel. «Avec Alexis (Pinturault), on est tous les deux à pouvoir se tirer à la bourre devant. J’espère que ce sera un beau duel et qu’on pourra créer du spectacle. Il reste le favori, l’homme à battre, mais je vais tout faire pour lui mettre la pression.»

Le Valaisan, aligné dans cinq disciplines à Cortina d’Ampezzo, ne refuserait pas de lancer sa semaine technique par une médaille. «C’est égal dans quelle discipline je monte sur le podium. J’ai mis l’accent sur le slalom et le géant ces dernières saisons. Mais une médaille en combiné aurait la même valeur.» Auteur de six podiums en Coupe du monde, le couteau suisse Loïc Meillard aura d’autres cartes à jouer cette semaine: mardi lors du parallèle, mais surtout vendredi en géant et dimanche en slalom.

Le programme des deux combinés

9h45: Super G dames
11h15: Super G hommes
14h10: Slalom dames
15h20: Slalom hommes

Ton opinion

14 commentaires