Stefan Küng: «Je veux encore aller chercher une victoire»

Actualisé

Stefan Küng«Je veux encore aller chercher une victoire»

Stefan Küng, encore auréolé de son succès à Morges, s'est réveillé avec les jambes lourdes sur le Tour de Romandie.

par
Simon Meier
Romont
Stefan Küng s'est imposé en solitaire à Morges.

Stefan Küng s'est imposé en solitaire à Morges.

Keystone

Le ciel semblait hésiter entre pluie et pas pluie, ce vendredi midi au-dessus de Romont. Stefan Küng, lui, était résolument radieux avant de prendre le départ de la 3e étape du Tour de Romandie, encore auréolé de son succès de la veille à Morges.

«Arriver tout seul, comme ça, c'est toujours la meilleure façon de profiter des derniers mètres, devant le public, à la maison, souriait le Thurgovien. Avec les médias, le contrôle antidopage, c'est dur de débrancher après une telle journée. Les images de la course te tournent un peu dans la tête. Je me suis endormi un peu plus tard que les autres jours, mais ce sont des émotions agréables.»

King Küng sait que l'étape de ce vendredi va «certainement faire un peu mal aux jambes», notamment dans la première ascension du jour, le Châtelard, que l'oiseau connaît très bien puisque ses deux étapes victorieuses étaient passées par là, en 2015 et 2017.

Vendredi et samedi, le coureur de la formation Groupama-FDJ se mettra au service de son leader David Gaudu, 3e du classement général. Mais l'objectif consistera aussi à récupérer un brin en vue du contre-la-montre final à Genève. «Le protocole de préparation a déjà commencé pour dimanche, explique Stefan Küng. La première démarche est mentale parce qu'après une victoire comme celle-ci, on risque de débrancher. C'est l'une des premières choses que je me suis dit hier soir (ndlr: jeudi), dans mon lit: je veux encore aller chercher encore une victoire.»

Rendez-vous est pris, sachant que le bonhomme n'a pas pour habitude de faire faux-bond.

Ton opinion