Ado jihadiste arrêtée: «Je veux juste rentrer chez moi, dans ma famille»
Publié

Ado jihadiste arrêtée«Je veux juste rentrer chez moi, dans ma famille»

Linda W., l'Allemande de 16 ans arrêtée à Mossoul après un an passé dans les rangs de l'EI, s'est confiée à la presse. Très marquée, elle espère rentrer au pays.

par
joc
1 / 4
L'adolescente avait disparu il y a environ un an après avoir été manifestement en contact avec des membres du groupe EI via des messageries internet et s'être convertie à l'islam.

L'adolescente avait disparu il y a environ un an après avoir été manifestement en contact avec des membres du groupe EI via des messageries internet et s'être convertie à l'islam.

Facebook
Son identité a été confirmée: il s'agit de Linda W., 16 ans, originaire de Pulsnitz.

Son identité a été confirmée: il s'agit de Linda W., 16 ans, originaire de Pulsnitz.

Twitter
L'ado a été capturée par des soldats irakiens avec plusieurs autres femmes étrangères membres de l'EI dans un tunnel de Mossoul où elles s'étaient cachées.

L'ado a été capturée par des soldats irakiens avec plusieurs autres femmes étrangères membres de l'EI dans un tunnel de Mossoul où elles s'étaient cachées.

Twitter

Arrêtée à Mossoul il y a quelques jours, l'Allemande de 16 ans partie rejoindre Daech en juillet 2016 s'est exprimée pour la première fois dans les médias. L'adolescente, interpellée par l'armée irakienne, s'est confiée au quotidien «Süddeutsche Zeitung» et à la télévision publique ARD. Linda W. est actuellement détenue à Bagdad, dans une caserne où d'autres jihadistes sont emprisonnés, interrogés et soignés. Placée sous haute protection militaire, l'adolescente semble vivre un cauchemar.

Légèrement blessée par balle par les tirs d'un hélicoptère, l'Allemande est encore sous le choc de la fin de la bataille qui a conduit à la libération de Mossoul, proclamée le 10 juillet. Depuis l'infirmerie, la jeune fille raconte s'être cachée pendant plusieurs jours dans les sous-sols de la ville en ruines. «Je veux juste partir. Je n'en peux plus de la guerre, de toutes ces armes, de ce bruit (...) Je veux juste rentrer chez moi, dans ma famille», implore Linda W., qui se dit prête à collaborer avec la justice allemande. Les responsables diplomatiques envisageraient la possibilité d'une extradition vers l'Allemagne.

«Linda n'est pas la bienvenue ici»

A Pulsnitz (près de Dresde), les parents de l'adolescente sont plus que soulagés de la savoir en vie. Mais les autorités de la ville craignent que la jeune fille ne devienne une figure du recrutement jihadiste. «La commune est divisée. La plupart se réjouit pour Linda et sa famille», confie une habitante. Mais d'autres ne voient pas d'un bon oeil le retour de l'adolescente: «Linda n'est pas la bienvenue ici. Ses parents me font de la peine, mais je crains qu'elle soit autorisée à revenir sans s'être débarrassée de l'idéologie de l'EI», explique une autre voisine.

Linda W., qui était tombée amoureuse d'un jihadiste sur les réseaux sociaux, est actuellement emprisonnée avec trois compatriotes, mais également une Française et deux Marocaines. Leur sort n'est pas encore scellé.

Ton opinion