Actualisé 06.12.2006 à 22:52

«Je vis une véritable solitude sur scène»

L'humoriste français François Rollin se produit ce soir au Théâtre de Poche dans le cadre du Montreux Festival du Rire.

Son dernier spectacle, «Seul», a démarré en septembre au Théâtre de la Gaîté-Montparnasse, à Paris. Il apparaît dans la série «Kaamelott» diffusée sur M6, qui vient d'être adaptée en bande-dessinée.

– Comment êtes-vous arrivé dans la série «Kaamelott»?

– A la fois par hasard et, je pense, naturellement. Quand vous êtes sur le bon chemin, vous rencontrez les bonnes personnes.

– Intervenez-vous dans l'écriture des scénarios de la série?

– Non, c'est le rôle d'Alexandre Astier. Par contre, mon personnage évolue en fonction de ses idées et des miennes.

– Comment avez-vous collaboré avec Pierre Légaré, l'auteur de votre spectacle, «Seul»?

– Cela s'est joué dans les trois premières minutes. J'ai eu une vraie sympathie pour Pierre Légaré, et surtout son travail.

– Utilisez-vous la psychologie dans votre humour?

– Oui, il y a deux sortes de rigolos: les comiques et les humoristes. Les premiers se fichent d'avoir du fond. Les humoristes proposent une certaine vision de la société. Et comme Pierre est formateur en psychologie...

– Comment vivez-vous seul sur scène?

– Comme une vraie solitude. Je m'absente de moi-même pour incarner le personnage. J'invite le public à voir le résultat.

Juan Caido

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!