Lausanne: «Je voulais jouer au Cirque Knie depuis tout petit»
Actualisé

Lausanne«Je voulais jouer au Cirque Knie depuis tout petit»

Après «Karim Slama cherche un peu d'attention», l'humoriste lausannois présente son nouveau show, avant Knie.

par
Myriam Genier

– «20 minutes.ch».  Pourquoi avoir intitulé ce one-man-show «Karim Slama cherche encore un titre pour son spectacle»? Vous n'aviez pas d'idée?

– Karim Slama .  C'est un spectacle avec plein de choses différentes, sans fil conducteur. C'était difficile de trouver un titre, et je voulais une continuité avec mon show précédent. Auparavant je cherchais de l'attention, maintenant je cherche un titre.

– Il n'y aura jamais de titre?

– Le public pourra proposer des idées, mais ce titre risque d'être définitivement provisoire.

– Comment décririez-vous ce one-man-show?

– Ça pourrait être: «Karim Slama se fait plaisir». Pour la première fois, je joue d'autres personnages que moi-même, cela me permet de ne pas faire seulement du stand-up. C'est parmi mes spectacles celui qui me ressemble le plus, je l'ai presque entièrement écrit.

– Avez-vous peur avant la première?

– C'est plus de l'impatience. Pour l'instant, je parle à des chaises vides, à mon technicien et à mon régisseur, qui ont vu le spectacle des dizaines de fois. J'ai du mal à les faire rire, mais j'y arrive encore!

– Vous allez participer à la tournée romande et tessinoise du Cirque Knie. Heureux?

– J'en rêve depuis vingt-huit ans! A 5 ans, je voulais être clown. Mes copains humoristes ont joué à Knie et je me disais: «Je me verrais bien là-bas!» Mon fils va suivre sa scolarité au cirque, il est très content.

Théâtre Boulimie, Lausanne Du 25 février au 14 mars

Théâtre Boulimie, Lausanne Du 25 février au 14 mars

Ton opinion