26.10.2020 à 12:50

Coronavirus en Italie«Je vous montrerai leurs yeux qui appellent à l’aide»

Révoltée d’entendre des gens remettre en cause l’existence du virus, une infirmière de Naples a poussé un cri du coeur, vendredi sur Facebook.

von
joc/afp

Le visage marqué par des heures de travail exténuant, les traits tirés, Martina se photographie devant le miroir d’un vestiaire de l’hôpital. Après une accalmie cet été, le rythme est redevenu infernal pour les soignants, et les nerfs sont à vifs. Infirmière à Naples, la jeune femme a poussé un vibrant coup de gueule sur Facebook, vendredi. Elle s’est adressée aux gens qui, encore aujourd’hui, continuent de douter de l’existence du coronavirus.

«Quand vous dites que le Covid n’existe pas, je vous ferai assister à l’un de nos tournus, avec tous les dispositifs de sécurité (…) Je vous ferai prendre conscience seulement l’espace d’une minute l’angoisse que l’on éprouve de peur de ne pas être bien protégée, de ne pas y arriver, la peur de ne pas s’être désinfectée au mieux», écrit Martina. Premier pays européen à avoir été durement touché au printemps, l’Italie a enregistré samedi un record de contaminations et le gouvernement a dû serrer à nouveau la vis.

«Je vous ferai rentrer à la maison comme je rentre moi»

Martina, elle, se retrouve plongée en plein cauchemar. Et le manque de reconnaissance envers le personnel soignant la met en colère: «Je vous montrerai comment la vie des autres patients se détériore en quelques minutes (…), je vous montrerai leurs yeux qui appellent à l’aide, je vous ferai rentrer à la maison comme je rentre moi, avec la tristesse que je ressens pour les personnes qui n’ont pas résisté», écrit l’infirmière. La jeune femme termine son cri du coeur en appelant les internautes à respecter les gestes barrière contre la maladie.

En Italie, trois régions ont adopté le couvre-feu ces derniers jours: celles de Rome (Latium), Milan (Lombardie) et Naples (Campanie). Au moins deux autres, le Piémont et la Sicile, leur emboiteront le pas dans la semaine. Cinémas, théâtres, salles de gym et piscines ont fermé lundi et jusqu’au 24 novembre. Les bars et les restaurants doivent cesser de servir après 18h, et 75% des classes dans les lycées et universités se tiennent en ligne.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!