Actualisé 18.03.2011 à 19:49

Jumelles disparues

«Je vous sens très proche et ça me fait du bien»

La maman d'Alessia et Livia a remercié par écrit les participants à une nouvelle marche blanche à St-Sulpice(VD).

de
gco

«Alessia, Livia et moi, nous vous remercions du fond du coeur pour votre soutien et solidarité. Merci de continuer à espérer avec nous. Je vous sent très proche et ça me fait beaucoup de bien. Irina». Ce sont par ces quelques phrases imprimées aux dos de deux dessins que la maman des deux fillettes disparues s'est adressée aux participants d'une troisième marche blanche en hommage à ses enfants.

Le départ de celle-ci a été donné à 18h15 vendredi devant le débarcadère de St-Sulpice, près de l'église romane. Environ 150 personnes, dont de nombreux enfants, étaient présentes. Le cortège silencieux s'est déplacé jusqu'à la maison de Matthias Schepp, le père des fillettes, au 14 chemin de Champagne.

Devant la maison où les fillettes ont peut-être passée leur dernière nuit en Suisse, les participants ont déposé des bougies dans un grand coeur rose dessiné sur le sol à la craie. Des dizaines de dessins ont également été accrochés sur la porte du garage et quelques peluches ont été offertes. Visiblement très émus, les participants ont observé une minute de silence en hommage aux deux fillettes de 6 ans dont on n'a pas eu de signe de vie depuis le 30 janvier.

La troisième marche en 6 semaines

Il s'agissait de la troisième marche en soutien à la famille. Le mercredi 23 février, plus d'une centaine de personnes avaient défilé à St-Sulpice en soutien à la famille des jumelles disparues.

Le cortège, qui comptait passablement d'enfants, a ensuite déambulé dans le calme et la sérénité à travers le village vaudois. Il était notamment passé et s'était arrêté brièvement devant l'école que fréquentaient Alessia et Livia. La procession s'était ensuite rendue devant le domicile de la mère, Irina Lucidi, au centre de St-Sulpice.

La maman des jumelles, qui n'avait pas participé à la marche, avait alors fait une brève apparition pour remercier les participants de leur action. Deux petites filles, qui se trouvaient dans la classe parallèle à celle des jumelles, ont offert chacune une rose blanche à Irina.

La maman avait craqué

Très touchée par ce geste, elle a juste eu la force de prononcer quelques mots: «Merci à tous pour votre solidarité», avant d'éclater en sanglots, submergée par l'émotion. Elle est ensuite rentrée chez elle.

Le samedi 5 février, une septantaine de personnes avaient participé à une première marche de solidarité avec la famille à travers St-Sulpice.

Parties du bord du lac, ces personnes, enfants compris, étaient remontées jusqu'au centre du village vaudois où elles avaient observé une minute de silence.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!