Actualisé 03.07.2009 à 08:48

Voyages

«Je voyage toujours sans lire de guide»

Un site Internet réunit les conseils personnels des habitants d'une vingtaine de villes européennes. Deux Genevois ont accepté de livrer leur bons plans pour cette forme de tourisme alternatif.

de
Magali Floris

Éviter les pièges à touristes en voyage sans avoir de connaissances sur place? Sanne et Bart, un couple de Néerlandais ont voulu relever le défi. En 2007, ils se rendent à Bruxelles pour la deuxième fois, après avoir été déçus par leur guide touristique lors d'un premier voyage. «Cette fois, nous avons décidé de suivre les conseils de Bruxellois sur le Net et nous nous sommes aperçus qu'il était très difficile de trouver des informations à jour», explique Bart au quotidien Le Monde. Aujourd'hui leur site est tenu et mis à jour par près d'une centaine de rédacteurs bénévoles dans vingt villes européennes. Pari réussi.

Vivre au rythme des habitants

Il y a une année, le couple de globetrotteurs contacte à Genève Delphine Rieder et Luc Berthoud à travers le site couchsurfing.com, une communauté de voyageurs qui privilégie l'hébergement chez l'habitant. Désireux de partager leurs bons plans genevois, Delphine et Luc acceptent de s'engager. L'occasion de faire partager leurs astuces d'«insider», qui ne figurent dans aucun guide touristique. Luc Berthoud, autre «spotter» du bout du lac, est effectivement allergique aux guides traditionnels. «Quand je voyage, j'aime vivre comme un local. En logeant chez l'habitant, je me fie aux conseils de mes hôtes. » Luc veut donc rendre la pareille en collaborant avec Spottebylocals.com. «J'ai écrit quelques articles sur mes bons plans personnels, qu'il suffit ensuite de mettre à jour selon les saisons.»

«Rencontres incroyables»

Une communauté commence aujourd'hui à se former entre les «spotters» bénévoles dispersés dans une vingtaine de villes européennes. «C'est l'occasion de comparer nos expériences», s'enthousiasme Delphine. «Nous pouvons aussi débattre lorsqu'un article pose problème et décider s'il faut le retirer ou non.»

Hors du web, Delphine apprécie aussi rencontrer et conseiller les visiteurs de la ville. Durant son temps libre, elle accueille de temps à autre des «couchsurfeurs» (surfeurs de canapés). «La ville est très prisée par les couchsurfeurs. Les hôtels sont beaucoup trop chers pour les étudiants, par exemple. Et je fais ainsi souvent des rencontres incroyables. »

Pour l'heure, le site de conseils pour voyageurs est présent en Suisse seulement à Genève et à Zurich. Des personnes se sont déjà proposées pour ouvrir une antenne à Lausanne. «Peut-être d'ici quelque mois», souffle Delphine. Avis aux intéressés!

Comment voyagez-vous? Préférez-vous tout organiser à l'avance ou partir à l'aventure, sans guide? Participez à la grande enquête de 20 minutes online.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!