France: Jean-Marie Le Pen dérape au sujet de sa petite-fille

Actualisé

FranceJean-Marie Le Pen dérape au sujet de sa petite-fille

Lorsqu'une journaliste a supposé que Marion Maréchal-Le Pen s'était «mise en réserve avant de revenir» à la politique, la réponse du patriarche ne s'est pas fait attendre.

par
joc

L'incident était passé inaperçu, mais plusieurs médias français reviennent ce lundi sur un énième dérapage commis par Jean-Marie Le Pen le 21 juin. Invité de l'émission «Zemmour et Naulleau» sur Paris Première, l'ancien président du Front national s'en est donné à coeur joie pour dézinguer son propre camp. Après avoir taclé sa fille Marine en évoquant ses «deux échecs cuisants», l'octogénaire a enchaîné en s'en prenant violemment à sa petite-fille, Marion Maréchal-Le Pen.

En parlant des cadres du FN, Jean-Marie Le Pen a déclaré: «L'un d'entre eux a menacé de partir (ndlr: Florian Philippot), l'autre, qui était la plus populaire, s'est retirée, sans qu'on sache pourquoi.» Sans la nommer, l'ex-leader du parti parlait bien évidemment de Marion Maréchal-Le Pen, ancienne députée de la 3e circonscription du Vaucluse, qui ne s'est pas présentée à sa propre succession. Peu ému par les raisons familiales invoquées par la jeune femme lors de son retrait, Jean-Marie Le Pen lui reproche surtout «la perte de son siège de Carpentras»

Puis, la journaliste Anaïs Bouton avance l'hypothèse que Marion Maréchal-Le Pen s'est retirée «pour mieux revenir». «Elle se met en réserve de la République pour revenir», poursuit-elle. Réponse de Jean-Marie Le Pen: «Où ça? Dans le Bois de Boulogne?» Léger malaise sur le plateau: le Bois de Boulogne est un lieu bien connu des amateurs de prostitution. La jeune femme appréciera l'allusion.

Ton opinion