Percée du FN: Jean-Marie Le Pen félicite sa fille et sa petite-fille
Actualisé

Percée du FNJean-Marie Le Pen félicite sa fille et sa petite-fille

La bisbille familiale au sein du clan Le Pen semble s'être calmée provisoirement. Le co-fondateur du FN a quand même publié une vidéo provocante avant de la retirer.

Jean-Marie Le Pen s'est déclaré lundi certain de la victoire de sa fille Marine et sa petite-fille Marion au 2e tour des élections régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. La bisbille dans le camp du FN est, selon lui, placée entre parenthèses.

«Je les ai félicitées toutes les deux pour leurs très belles victoires et j'ai exprimé l'espoir et même la certitude qu'elles sortiront vainqueurs dimanche prochain», a dit sur France Bleu Provence le co-fondateur du Front national (FN), parti dont il a été exclu. «Ce qui compte pour nous, c'est l'intérêt des régions et de la France, nos petites divergences passent derrière», a-t-il ajouté en évoquant le conflit qui l'oppose à Marine Le Pen.

Celui qui demeure président d'honneur du FN a raillé le retrait des listes socialistes en Nord-Pas-de-Calais et en Provence-Alpes-Côte d'Azur, où Marine et Marion Le Pen ont franchi la barre des 40% de voix au premier tour. «Ce n'est pas un sacrifice, c'est une déroute, ils essaient de la masquer derrière une magouille politique», a-t-il dit.

«Avec 40% des voix, on peut prendre le pouvoir», a ajouté Jean-Marie Le Pen. Interrogée sur la radio RTL, Marine Le Pen, sa fille, s'est elle refusée à commenter le soutien de son père. «Je ne réponds plus à ce genre de question», a-t-elle dit, «Jean-Marie Le Pen n'est plus au FN (...), je ne commente plus ni les propos ni les actions de Jean-Marie Le Pen.»

Vidéo provoc vite retirée

A noter aussi que Jean-Marie Le Pen a salué dimanche soir le succès du parti aux élections régionales en tweetant une vidéo d'un adversaire de sa petite-fille Marion Maréchal-Le Pen portant une kippa. «Contre mauvaise fortune bon coeur», a tweeté le patriarche de 87 ans, habitué des provocations et condamné à plusieurs reprises en justice pour des propos antisémites, en commentaire de cette vidéo qu'il a ensuite retirée.

Le document montrait Christian Estrosi, député-maire de Nice (sud-est) et adversaire de droite de Marion Maréchal-Le Pen dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (sud-est de la France), dansant avec plusieurs hommes portant comme lui une kippa sur la tête. Ni le contexte ni la date de tournage de cette vidéo ne sont connus.

Les internautes s'en prennent à un tweet antisémite de J.M Le Pen sur Estrosi sur WAT.tv (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion