Hockey – LNA: Jeffrey: «Je l'ai contourné et j'ai eu de la chance»

Actualisé

Hockey – LNAJeffrey: «Je l'ai contourné et j'ai eu de la chance»

L'attaquant canadien a été déterminant contre Fribourg-Gottéron, dans le 4e succès (2-0) en 5 matches des Lions vaudois, samedi. Il a inscrit son premier but.

par
Oliver Dufour
Prilly
Tout en souplesse, Dustin Jeffrey s'est débarrassé du gardien fribourgeois Benjamin Conz.

Tout en souplesse, Dustin Jeffrey s'est débarrassé du gardien fribourgeois Benjamin Conz.

photo: Keystone/Laurent Gillieron

Du haut de ses 28 ans, avec ses 131 matches disputés en NHL (ainsi que 396 en AHL), principalement avec les Pittsburgh Penguins, Dustin Jeffrey ne s'est jamais affolé depuis son arrivée à Lausanne. Certes, il n'a jamais été «vendu» comme un chasseur de buts, mais avec la petite collection d'occasions cumulées par le Canadien depuis ses débuts en LNA cette saison, il aurait pu se demander ce qu'il devait faire pour participer lui-aussi à la fête lausannoise de ce début de saison. Seize réussites en cinq matches, soit une moyenne de plus de trois buts par match, la deuxième attaque la plus offensive de la ligue (derrière Bienne, 18 buts) et allègrement le début de saison le plus productif depuis la saison 2013-2014, celle du retour dans l'élite, où les Vaudois avaient fait trembler 19 fois les filets lors de leurs cinq premières sorties.

Mais Dustin Jeffrey est un joueur calme, qui n'a par ailleurs écopé d'aucune pénalité en Suisse à ce jour. L'attaquant a donc patiemment attendu son moment pour frapper. Et il n'aurait pas pu en choisir de meilleur qu'un samedi soir où les défenses, tant fribourgeoise que lausannoise, refusaient de céder et apportaient à chaque seconde écoulée plus d'incertitude et de nervosité. Le natif de Sarnia, dans l'Ontario, s'était déjà offert une double occasion, alors que le LHC évoluait à 5 contre 3 à la suite de pénalités presque simultanées purgées par Ritola et Abplanalp en fin de premier tiers-temps (17e). Démarqué au poteau gauche de Benjamin Conz, Jeffrey n'avait toutefois pas pu tromper à bout portant la vigilance du gardien des Dragons.

«Le gardien a plongé assez loin en avant»

Ce n'était que partie remise. Après seulement 42'' de jeu dans la troisième période du match, le No 15 des Lions a parfaitement couché le cerbère fribourgeois au terme d'un revirement réussi par les Lausannois en zone neutre, grâce à une passe manquée de l'ex-Lausannois Larri Leeger. Avec une rare élégance, dans un geste exécuté presque au ralenti, Jeffrey a étalé d'une feinte son vis-à-vis sur la glace avant de tranquillement ramener du revers le puck dans la cage offerte. «Notre façon de jouer, la manière dont nous patinons si fort force nos adversaires à faire un mauvais choix de passe. On a eu un revirement à ce moment-là et je me suis ensuite retrouvé devant le gardien, a décrit le buteur. Comme il a plongé assez loin en avant, j'ai simplement tenté de le contourner et j'ai été chanceux que ça fonctionne», a-t-il modestement ajouté.

Jeffrey a également confié que le fait d'ouvrir son compteur n'avait pas changé grand-chose à sa confiance, qui était déjà au beau fixe bien avant cette fameuse 41e minute. «Avant ce match on en était à trois victoires pour une défaite, donc je n'avais vraiment aucune raison de m'inquiéter de marquer ou non des buts. Notre ligne (ndlr: qu'il compose avec Yannick Herren et Nicklas Danielsson) s'est procuré des occasions presque à chaque fois. Donc tant que les chances sont là je suis serein. Nous sommes dans une position idéale et tant qu'on continue de gagner les prestations individuelles suivront automatiquement leur cours.»

Passeur sur le deuxième but

Malgré les occasions de marquer les plus nettes tout au long de la rencontre, les Fribourgois n'ont pas trouvé le moyen de passer Cristobal Huet, auteur d'un premier blanchissage cette saison. Encore une fois très solide devant ses filets, le franco-suisse a aussi été aidé par une certaine maladresse de l'adversaire dans l'ultime geste. Suffisant pour aider Lausanne à maintenir son rang de leader du championnat, avec en prime la défense la plus hermétique du moment: seulement 8 buts encaissés jusqu'ici. Quant à Dustin Jeffrey, il a encore servi une passe en or à Florian Conz en toute fin de match, permettant au capitaine lausannois de sceller le score dans la cage vide alors qu'il ne restait à peine plus qu'une seconde à jouer.

De quoi garantir au Canadien le prix du meilleur joueur de la partie, côté lausannois. «Forcément, je découvre la ligue donc je suis encore en train d'apprendre, a admis Jeffrey. Je n'ai pas encore affronté toutes les équipes. Mon plus gros défi est sans doute de décortiquer les façons de créer des mouvements offensifs. Il y a plus d'espaces et on fait face à davantage de marquage homme à homme. Ca exige plus de prise de responsabilité individuelle pour créer des espaces. Mais je suis convaincu qu'on va encore grandir collectivement. Notre marque de fabrique est le travail. Si on continue de patiner comme on le fait en mettant la pression sur l'adversaire on aura du succès.» Les prochains adversaires, à commencer par Langnau, mardi, sont prévenus.

Twitter, @Oliver_Dufour

Ton opinion