Actualisé

«Le mytho» et «L'agence»Jennifer est in, Matt aussi

Madame Aniston et Monsieur Damon, dont les nouveaux films sortent aujourd'hui, cumulent des succès... divers et variés.

par
Fred Ferrari

L'ex-Madame Pitt et le héros de la saga «Jason Bourne», âgés de 41 et 40 ans, sont omniprésents sur nos écrans depuis plus d'une décennie. A quoi tiennent leur notoriété et leur longévité? Alors que Matt Damon a débuté directement au cinéma, explosant en 1998 avec «Will Hunting» (co-écrit avec Ben Affleck) qui lui valut un Oscar du meilleur scénario, Jennifer Aniston s'est fait connaître à la télévision dans «Friends». Certains prétendent qu'elle a raté son passage au grand écran.

Elle épuise les partenaires

Vrai, sur un plan purement artistique, puisqu'elle aligne presque uniquement des comédies romantiques d'une qualité discutable. Elle a d'ailleurs épuisé le stock de comiques américains en activité (seul Will Ferrell manque à son palmarès). Mais commercialement, Jennifer Aniston est une valeur sûre: tous bouclés avec des budgets inférieurs à 80 millions de dollars, ses films remplissent le tiroir-caisse (à ce jour «Le mytho» a doublé sa mise). Et à Hollywood, ça compte énormément...

Il peut tout jouer

Matt Damon, lui, varie les registres sous la direction de grands noms. Actuellement à l'affiche dans le western des frères Coen («True Grit») et le film fantastique de Clint East­wood («Au-delà») avec qui il a déjà tourné le biopic «Invictus», Damon peut se targuer d'avoir tourné des thrillers avec Martin Scorsese et Steven Soederbergh (la saga «Ocean's Eleven»), un film en costumes avec Terry Gilliam, et même une comédie des frères Farrelly. Il appartient désormais au cercle des privilégiés qui peuvent se permettre de s'investir dans des projets pointus, comme «Gerry» de Gus Van Sant, qui a rapporté... 254 638 dollars!

«Le mytho»: Micmacs amoureux à Hawaï

Pour pouvoir papillonner sans risque d'engagement, Danny (Adam Sandler) se prétend marié. Mais quand il tombe enfin amoureux, il lui faut prétendre divorcer. Il demande donc à son assistante (Jennifer Aniston) de se faire passer pour son ex-femme... avec ses enfants. Tout ce beau monde se retrouve en week-end à Hawaï... Réalisé par Dennis Dugan, le metteur en scène préféré d'Adam Sand­ler (c'est leur 7e collaboration en 15 ans), «Le mytho» aligne des gags qui n'en sont pas et des situations abracadabrantes qui ne font pas rire. La cerise sur le gâteau? La présence de Nicole Kidman en jupe de paille et collier de fleurs dans une compétition de hula-hoop des plus pathétiques.

«Le mytho»

De Dennis Dugan. Avec Jennifer Aniston, Adam Sandler, Nick Swardon, Nicole Kidman.

Sortie le 23 mars 2011

«L'agence»: L’Amour plus fort que le Sort

Aspirant politicien renvoyé à ses études après un échec électoral, David (Matt Damon) est tombé raide dingue d’une inconnue (Emily Blunt). Mais les éléments semblent ligués contre lui pour l’empêcher de la retrouver: un café renversé, un coup de vent qui emporte son numéro de téléphone, et même des sortes d’anges semblables à des fonctionnaires d’une obscure administration dont le Destin serait le patron.

Mais David n’entend pas se laisser dicter le cours de sa vie par d’autres. Fût-ce par Dieu... Passé son début en fanfare, «L’agence» oublie trop vite la promesse d’une théorie du complot politique au profit d’une romance convenue. Le film amorce une interrogation sur la liberté individuelle et le destin, mais il se perd dans un labyrinthe d’effets spéciaux. Efficaces, il est vrai...

«L’agence»

De George Nolfi. Avec Matt Damon, Emily Blunt, Terence Stamp.

Sortie le 23 mars 2011.

**

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!