Actualisé 26.10.2009 à 11:15

Berne

Jens Alder va faire le ménage dans les services d'Ueli Maurer

Jens Alder est appelé à la rescousse pour mettre de l'ordre dans l'informatique du Département fédéral de la défense (DDPS).

L'ancien patron de Swisscom dirigera dès le 1er janvier le comité de pilotage de la «task force» informatique du DDPS.

Cette cellule spéciale, qui va se mettre au travail le 1er novembre, devra «améliorer notablement la conduite et les performances de l'informatique», selon les termes utilisés lundi par le DDPS dans son communiqué. Le changement devrait se faire sentir dans les trois à cinq prochaines années.

Dimanche, Ueli Maurer révélait dans la presse que ces dernières années des centaines de millions de francs avaient été dépensés en matériel informatique. On a tout simplement trop acheté, a reconnu le ministre de la défense, après avoir chiffré en septembre à 500 millions de francs par année le manque de moyens dont souffre l'armée.

Au total, l'institution a acquis quelque 500 programmes d'ordinateur incompatibles entre eux. Il existe en outre environ 2000 appplications, dont une partie a été développée à l'interne. «Nous ne sommes tout simplement pas en mesure de tout exploiter», a déclaré Ueli Maurer.

Programme à 700 millions

Et le chef de la défense de citer l'exemple du système d'information et de conduite FIS des Forces terrestres, acheté pour environ 700 millions de francs sous l'égide du chef de l'armée d'alors Christophe Keckeis et du ministre de la défense Samuel Schmid. Le FIS aurait dû permettre aux hauts gradés de diriger les batailles depuis un écran d'ordinateur.

Or, il n'en est rien pour l'instant. Bien que le système ait déjà été acquis dans les programmes d'armement 2006 et 2007, il ne pourra être introduit qu'à partir de 2011 et ce n'est qu'à partir de 2015 qu'il pourra être complètement utilisé par la troupe, selon Ueli Maurer. On peut toutefois se demander si le logiciel sera alors encore à la pointe, relève le conseiller fédéral.

«Tout fonctionnera dans cinq ans»

Pour corriger ces erreurs, Ueli Maurer veut supprimer une partie de ces coûteux logiciels. «Dans cinq ans, tout le système informatique fonctionnera», assure le conseiller fédéral.

La cellule spéciale, dont la création avait déjà été évoquée ce week-end par le ministre de la défense, aura notamment pour mission de «formuler des propositions d'organisation et de direction efficace de l'informatique du DDPS, de définir les interfaces avec les autres départments, et de fixer les priorités en cas de pénurie de ressources».

Elle sera dirigée sur le plan opérationnel par William Angst, un docteur en chimie qui sur le plan militaire a commandé un groupe d'obusiers blindés. (ats)

Il s'éloigne de Blocher et se rapproche de Maurer

Début 2006, Jens Alder avait quitté avec fracas la présidence de la direction de Swisscom pour exprimer son désaccord avec le nouveau cadre fixé par la Confédération en qualité d'actionnaire majoritaire.

La réorientation stratégique définie par le Conseil fédéral, sous l'impulsion notamment de Christoph Blocher, limitait alors les plans d'expansion à l'étranger. Elle voulait en particulier canaliser les vues de Swisscom afin de ne pas voir se renouveler l'expérience douloureuse de Swissair.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!